Fonds fédéraux pour 10 projets de développement rural

Ottawa (Ontario), le 6 octobre 2000 – Le ministre de Travaux publics et Services gouvernementaux et député de Saint-Léonard/Saint-Michel, l’honorable Alfonso Gagliano, a annoncé aujourd’hui, au nom du secrétaire d’État au Développement rural et à l’Initiative fédérale de développement économique dans le Nord de l’Ontario, l’honorable Andy Mitchell, des fonds fédéraux de 264 176 dollars pour des projets visant à consolider les collectivités rurales et éloignées du Québec.

Au total, dix projets vont bénéficier des fonds dans le cadre de l’initiative des projets pilotes du Partenariat rural canadien (PRC) du gouvernement du Canada.

« Le gouvernement fédéral écoute ce que disent les Canadiens et Canadiennes des collectivités rurales et éloignées à propos des défis auxquels ils font face, a déclaré M. Gagliano. Nous nous sommes engagés à aider ces collectivités à relever ces défis, et ce genre de financement confirme notre engagement. »

« Les projets pilotes du Partenariat rural canadien donnent aux Canadiens et aux Canadiennes des collectivités rurales et éloignées l’occasion de trouver leurs propres solutions aux questions qui les concernent, a déclaré M. Mitchell. Par l’entremise de ces projets, le gouvernement fédéral aide à rehausser la qualité de vie de ces collectivités. »

Le Partenariat rural canadien, un programme de quatre ans doté d’un budget de 20 millions de dollars, a été annoncé lors du dépôt du Budget fédéral de 1998. Il fait partie de la stratégie de développement rural du gouvernement du Canada. Environ trois millions de dollars sont offerts pour le financement de projets pilotes chaque année.

Les projets vont d’initiatives de développement de leadership communautaire à des activités de sensibilisation culturelle. Tous les projets doivent être liés à un ou plusieurs des 11 domaines prioritaires relevés par les Canadiens et Canadiennes ruraux dans le Dialogue rural de 1998. Les résultats des projets seront communiqués à d’autres collectivités du pays.

Le PRC finance 100 projets à travers le pays en 2000-2001.

Dix projets pilotes seront financés au Québec pour un total de 264 175$
Gestion intégrée des blocs de lots intramunicipaux D’Alembert
La municipalité de D’Alembert désire aménager un territoire forestier de 4000 hectares en forêt communautaire, en adoptant une approche multiressources. Elle compte notamment développer la récolte de champignons, l’aménagement d’habitats fauniques, la villégiature, le récréotourisme et l’expérimentation de nouvelles méthodes d’exploitation forestière.

Financement approuvé : 15 680 $

Partenaires fédéraux : ministère des Ressources naturelles; Forêts Canada

Établissement de la coopérative du terroir des Petites Écores
Ce projet vise la création d’une coopérative de produits du terroir et l’acquisition des compétences nécessaires au commerce électronique. Il s’inscrit dans une démarche agro-touristique plus vaste qui vise le tourisme environnemental et patrimonial.

Financement approuvé : 22 000 $

Partenaires fédéraux : Industrie Canada (PAC)

Évaluation du potentiel de l’argousier dans la région de Matane
Le projet vise à établir de façon globale le potentiel de culture et de transformation de l’argousier au Québec, plus particulièrement dans la région de Matane. Il a été choisi par la communauté suite à une consultation des intervenants du milieu.

Financement approuvé : 25 000 $

Partenaires fédéraux: Développement économique Canada (Entreprises rurales)

Réseau diaspora de Saint-Pascal
Le projet consiste à communiquer avec les gens nés à Saint-Pascal après 1925, qui ont quitté la municipalité depuis, pour les mettre en réseau avec leur communauté d’origine. Il devrait permettre à plusieurs de participer, directement ou indirectement, au développement économique de Saint-Pascal, notamment par le biais d’une base de données de gens d’affaires désireux d’aider au développement de la communauté. Le projet s’inscrit dans le cadre du 175e anniversaire de Saint-Pascal, qui sera célébré en 2002.

Financement approuvé: 20 000 $

Développement d’outils d’intervention pour la protection et la mise en valeur du patrimoine rural dans la région de Kamouraska
Le projet vise le développement d’outils et de services pour appuyer les interventions (par des individus, des associations, des municipalités, etc.) en matière de patrimoine rural, notamment en ce qui a trait au patrimoine bâti exceptionnel de la région. Le projet s’inscrit dans un cadre plus large de mise en valeur de ce patrimoine dans la région.

Financement approuvé: 25 000 $

Implantation d’un projet-pilote de transport collectif de personnes
Ce projet vise à mettre en place un guichet unique de répartition du transport des personnes dans Bellechasse. Il sera nécessaire d’intégrer les transports de personnes qui existent sur le territoire et de favoriser certains liens entre les modes disponibles (covoiturage, transport collectif à horaire fixe, transport scolaire, transport adapté, etc.).

Financement approuvé : 25 000 $

Incitants et obstacles à l’auto-développement rural
Le projet vise à rehausser le niveau de formation au sein de la communauté, notamment en ce qui a trait à la prise de décisions éthiques dans le domaine du développement rural durable. Offert en partenariat avec l’Université de Sherbrooke, ce projet pilote offrira aux différents intervenants de la communauté l’occasion de recevoir une formation de niveau universitaire par le biais d’un microprogramme en éthique appliquée.

Financement approuvé : 12 000 $

Implantation d’une démarche participative multicritères pour la gestion par bassin
Le projet touche la gestion des ressources en eau du bassin de la rivière Etchemin et vise à aider les gestionnaires dans la prise de décisions par un processus faisant intervenir plusieurs participants et tenant compte de plusieurs enjeux. Une démarche de concertation multicritères est proposée qui vise notamment une meilleure intégration des préoccupations sociales et environnementales de la population de l’endroit.

Financement approuvé: 20 000 $

The Nigasimon Drop-in Centre
Le projet vise à fournir aux jeunes Autochtones urbains un système de soutien centralisé qui leur permette de développer leurs aspirations. Un centre serait mis sur pied pour servir de halte-accueil et offrir aux jeunes un éventail de programmes et de services appropriés du point de vue culturel. Des échanges avec des jeunes qui ne sont pas autochtones sont prévus dans le cadre de ce projet, dont la mise en oeuvre se fera à Maniwaki.

Financement approuvé : 49 496 $

The Traditional Skills Network
Le but du projet est de développer des produits de connaissance de l’histoire et du patrimoine culturel des métiers traditionnels. Il vise notamment la mise sur pied d’une série de démonstrations visant à informer et divertir les visiteurs de la région, fournir des emplois et générer des revenus au niveau local, et sensibiliser les résidants à l’histoire de la région.

Financement approuvé: 50 000 $

Partenaires fédéraux: ministère du Développement des ressources humaines; ministère du Patrimoine canadien; ministère du Développement économique; Agence de promotion économique du Canada atlantique.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Agriculture Canada

http://Aceis.AGR.CA/

Commentaires