Gel inoffensif

Les semis sont pratiquement terminés sur le territoire québécois, mais les températures sous le point de congélation que nous avons connues dans la nuit de lundi à mardi ont suffi à endommager les premières feuilles, nous indique l’agronome Stéphane Myre.

Celui-ci a constaté des dommages mineurs dans certains champs, mais ces blessures seront sans conséquence.

Capture d’écran 2013-05-14 à 14.13.40«Les conséquences d’un gel hâtif sont très mineures», affirme-t-il, ajoutant que «le point de croissance d’un plant de maïs est protégé sous la terre jusqu’au stade de six feuilles. Les feuilles suivantes apparaitront donc rapidement dès le retour des conditions plus chaudes».

En fait, pour que le gel occasionne des dommages, la température du sol doit demeurée sous les dix degrés Celcius pendant une longue période. Un plan endommagé par le gel développera de nouvelles feuilles à partir du cornet dans les 3 à 5 jours suivant le gel.

Pour en savoir plus, cliquer sur ce document d’information.

Maïs endommagé par le gel et le temps froid

Commentaires