Hormone MPA : fermeture provisoire de plus de 300 exploitations allemandes

Berlin (Allemagne), 17 juillet 2002 – Plus de 300 exploitations ont été provisoirement fermées en Allemagne à la suite des informations sur la contamination par l’hormone MPA de plusieurs milliers de tonnes d’aliments pour animaux importés via les Pays-Bas, a annoncé une porte-parole du ministère de l’Agriculture.

Les 319 fermetures temporaires ont été décidées dans sept lander allemands, selon Sigrun Neuwerth.

En début de semaine, la ministre de l’Agriculture du land de Rhénanie-du-Nord-Westphalie avait déclaré que quelque 8.500 tonnes d’aliments pour animaux contaminés par l’hormone MPA avaient été acheminés en Allemagne via les Pays-Bas et que des centaines d’exploitations allemandes en avaient probablement accusé réception.

Selon le ministère français de l’Agriculture, cette contamination par l’hormone de croissance MPA (acétate de medroxy-progestérone) implique 11 Etats membres de l’Union européenne. Cette contamination aurait « pour origine une société irlandaise qui récupérait les eaux résiduelles sucrées d’un fabricant de médicaments et revendait frauduleusement ces eaux à une société belge », Bioland. Celle-ci, fermée depuis mai 2002 pour cause de faillite, « traitait des déchets de l’industrie sucrière et fabriquait principalement du sirop de glucose », ensuite revendu à des entreprises du secteur alimentaire, humain et animal. Les deux principaux acheteurs de ce glucose fabriquent des aliments pour animaux aux Pays-Bas.

La ministre allemande de l’Agriculture Renate Kuenast a appelé l’Union européenne à imposer des contrôles plus sévères aux producteurs d’aliments pour animaux et à dresser une liste des substances qui devraient être autorisées dans l’alimentation animale, comme celle introduite l’an dernier par l’Allemagne. « Nous avons fait tout ce que nous pouvions à l’échelle nationale », a-t-elle souligné.

Source : AP

Commentaires