Des vaches laitières sur la première ferme flottante au monde

Au Pays-Bas, le projet en milieu urbain vise à réutiliser des déchets organiques dans l'alimentation du bétail tout en montrant comment les fermes flottantes pourraient fonctionner

Trente-deux vaches vivent maintenant dans la première ferme laitière flottante au monde basée dans le port de Rotterdam aux Pays-Bas.

Des années de développement et de construction ont enfin franchi le dernier obstacle lorsque les vaches Montbelliarde ont pu trouver leur pied marin et s’habituer à leur nouvelle demeure.

Et quelle maison de luxe c’est, avec la traite robotisée, un robot à lisier, de vastes stalles, un alimentateur automatique à courroie et une passerelle en caoutchouc. Un champ à proximité offre aux vaches un lieu d’exercice vert si elles se sentent à la hauteur.

Articles connexes

Bien que la ferme soit une entreprise qui vendra du lait aux consommateurs via un distributeur automatique, elle a également été conçue pour être un outil éducatif permettant de mettre en évidence le chemin emprunté par le lait dans sa production.

Des milliers de visiteurs des zones rurales et urbaines devraient venir visiter la ferme pour observer les vaches dans une atmosphère détendue.

Alors que le lait frais sera vendu, le fumier de vache sera séparé et réutilisé en tant que nutriments enrichies pour les plantes, les jardins et les parcs de Rotterdam.

Les concepteurs de la ferme flottante l’ont rendue autonome en incluant des panneaux solaires flottants qui fournissent tous les besoins en énergie. L’eau de pluie est capturée sur le toit puis épurée pour qu’elle puisse être bue et la majeure partie de l’alimentation du bétail provient de la ville.

Le menu pour les vaches se compose de grains de brasserie, de son, de raclures de pommes de terre et d’herbe de terrains de golf de la ville. Les vaches transforment ces «déchets» en produits laitiers sains pour les résidents locaux.

Transformer les déchets comme l’herbe en nutriments comestibles, tels que les protéines, est généralement considéré comme un élément de grande efficacité pour une production alimentaire durable.

Les produits laitiers sont en vente sur la ferme flottante et seront bientôt stockés dans les magasins Lidl à Rotterdam et dans les environs.

Du dernier étage de la ferme flottante, les vaches ont une vue sur ce qui reste un port achalandé mais qui sera transformé en zone de travail et d’habitation dans 10 ou 15 ans.

Ceux qui sont derrière la ferme flottante disent que celle-ci a été développée pour mettre en évidence la raréfaction des terres agricoles et la croissance de la population mondiale. Cela se traduit par la recherche de nouveaux moyens de continuer à nourrir la population mondiale dans l’avenir.

Les problèmes climatiques sont une autre raison. Rotterdam est située dans un delta très sensible à l’eau et, comme beaucoup de villes, elle doit faire face au débit d’eau des rivières, à l’élévation du niveau de la mer et à des précipitations plus abondantes.

Tout cela peut être géré de différentes manières, parmi lesquelles des bâtiments flottants. Selon les développeurs, en construisant une ferme flottante, la production alimentaire peut continuer pendant les inondations.

Cette initiative audacieuse provient de Courage, l’institut d’innovation du secteur néerlandais de l’agriculture et des produits laitiers, Uit Je Eigen Stad, leader national de l’agriculture urbaine et Beladon, une entreprise néerlandaise de premier plan spécialisée dans les concepts flottants.

Bien qu’un certain nombre de partenaires soutiennent le projet, Albert Boersen, âgé de 26 ans, est le premier producteur laitier flottant au monde à assurer le fonctionnement quotidien de la ferme.

Boersen a grandi avec des vaches dans la région néerlandaise de la Frise et a étudié l’agroalimentaire à l’université. On prévoit que la ferme flottante coûtera environ 3,8 millions de dollars canadiens dans la région.

Des plans sont maintenant sur la table pour un élevage de poulets flottant et une serre flottante dans laquelle des légumes et des herbes peuvent être produits, tous destinés à produire des aliments frais de manière transparente et proche du consommateur.

Traduction de l’article Cows enter world’s first floating farm de Chris McCullough paru dans Farmtario

Pour en savoir plus sur le projet:

Site web: Floatingfarm.nl

Instagram: Floatingfarmnl

Une vache entre dans la ferme flottante du port de Rotterdam.
photo: Chris McCullough

 

à propos de l'auteur

La référence en nouvelles technologies agricoles au Québec.

Fondé en 1918, Le Bulletin des agriculteurs traite des tendances, des innovations et des dernières avancées en matière de cultures, d’élevages et de machinisme agricole dans le but de faire prospérer les entreprises agricoles d’ici.  

Commentaires