Impacts des nouvelles générations de pesticides

De plus en plus, l’analyse environnementale devient la base essentielle des diagnostics pour appuyer les décisions qui sont prises dans le domaine de l’environnement. Que l’on fasse de la surveillance, du contrôle, des enquêtes ou des inspections, il faut toujours pouvoir disposer de diagnostics clairs et précis. Dans cette perspective, le Centre d’expertise en analyse environnementale du Québec (CEAEQ) a acquis, au cours de la dernière année, les équipements de pointe qui lui permettront de mieux répondre aux exigences de sa clientèle en matière d’analyse.

Le CEAEQ a donc décidé d’investir un million de dollars pour acquérir un spectromètre de masse à haute résolution (HRMS) et un chromatographe liquide couplé à un spectromètre de masse en tandem (HPLC-MS-MS).

L’acquisition du HPLC/MS-MS permettra au Ministère de faire face aux nouveaux enjeux prioritaires liés à la pollution agricole, à l’acquisition de connaissances sur les impacts des nouvelles générations de pesticides et autres composés rejetés dans l’environnement. Ces enjeux prennent de l’importance en raison des effets toxiques, cancérigènes et endocriniens de substances telles que les pesticides, surfactants et métabolites de microorganismes.

La caractérisation des nouvelles générations de pesticides

Les nouvelles générations de pesticides (flumetsulam, cyhalothrine, chlopyralid, imidacloprid, nicosulfuron, rinsulfuron et imazethapyr) sont utilisées à des concentrations de l’ordre de quelques grammes par hectare, comparativement aux pesticides antérieurement connus qui étaient utilisés à des concentrations d’un kilogramme par hectare. Ces nouveaux pesticides se retrouvent ainsi à des teneurs beaucoup plus faibles dans l’environnement, ce qui rend leur caractérisation plus difficile. Cela est d’autant plus vrai pour ceux qui se décomposent rapidement lorsque dispersés dans le milieu. Plusieurs travaux ont donc été entrepris depuis l’acquisition du HPLC/MS-MS afin de caractériser ces substances ainsi que leurs métabolites.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Centre d’expertise en analyse environnementale du Québec (CEAEQ)

http://www.menv.gouv.qc.ca/ceaeq/

Commentaires