José Bové juge que le Canada devrait interdire les farines animales

Montréal (Québec), 2 juin 2003 – Le président de la Confédération paysanne française, José Bové, estime que le Canada devrait interdire les farines animales.

Dans son édition de lundi, le quotidien « Le Devoir » rapporte que l’activiste français estime que la découverte d’un cas unique d’encéphalopathie spongiforme bovine (ESB) en Alberta devrait servir de leçon aux agriculteurs, politiciens et consommateurs, et les inciter à repenser l’agriculture canadienne.

José Bové voit dans ce cas de vache folle une preuve des effets pervers de l’industrialisation à outrance des pratiques agricoles du Canada. Il préconise l’interdiction des farines carnées dans l’alimentation des boeufs, mais aussi dans celle des poulets, des porcs et des autres animaux.

Au Canada, la loi permet que l’alimentation des animaux inclut les restes de porcs et de volailles, comme les os et les cerveaux, ce qui se fait sous forme de farine animale. Cette pratique est souvent pointée du doigt pour expliquer la maladie de la vache folle.

Source : AP

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Confédération paysanne
http://www.confederationpaysanne.fr/

Commentaires