La CCB s’achète des bateaux

La décision récente de la Commission canadienne du blé (CCB) de s’acheter deux navires neufs pour la rondelette somme de 65 millions $ sème la controverse.

Ces navires sont des « laquiers », conçus spécifiquement pour le transport dans les Grands Lacs et la Voie maritime du Saint-Laurent. Ils sont actuellement en construction en Chine. Ils devraient entrer en service en 2013, pour transporter du grain entre les ports de l’est du Canada.

La CCB se targue de faire un bon investissement, à l’image d’un agriculteur qui s’achète un camion pour transporter lui-même son grain, au lieu de faire appel à une entreprise de camionnage. Avec deux navires, la CCB estime qu’elle fera économiser 10 millions $ par année aux producteurs de céréales de l’Ouest.

Ce qui irrite le plus les producteurs est le prélevé d’un dollar la tonne sur toutes les ventes de grain qui passeront par la CCB au cours des prochains quatre ans, afin de financer l’achat des navires.

De plus, des agriculteurs s’insurgent de ne pas avoir été consultés et estiment que la CCB n’a pas d’affaire à réaliser d’aussi importantes immobilisations. Mais bon : c’est pas d’hier que la CCB se retrouve dans la controverse.

Lisez l’article sur FAC Express

Commentaires