La Coopérative fédérée de Québec souligne l’effort du gouvernement canadien

Montréal (Québec), 20 juin 2002 – La Coopérative fédérée de Québec se réjouit de l’annonce faite par le gouvernement fédéral quant à l’argent neuf qu’il compte injecter dans le secteur agroalimentaire au cours des prochaines années.

« Le gouvernement fédéral vient de faire un pas dans la bonne direction.
Il y a longtemps que le secteur demandait un engagement à long terme. Il sera

maintenant plus facile de planifier et réaliser nos investissements », a
affirmé M. Paul Massicotte, président de la Coopérative fédérée de Québec. De
plus, les sommes d’argent investies dans le secteur agroalimentaire par le
gouvernement canadien permettront, entre autres, de contrebalancer les effets
du « Farm Bill » américain.

Par ailleurs, la Coopérative fédérée de Québec constate que le
gouvernement fédéral a consacré des ressources financières au développement de
nouvelles coopératives afin de renforcer les collectivités rurales. La
Coopérative fédérée de Québec voit dans cette décision la volonté du
gouvernement canadien à faire une place plus grande aux coopératives.

La Coopérative fédérée de Québec approuve donc l’effort fait par le

gouvernement canadien de doter le secteur agroalimentaire de moyens pour faire
face à la concurrence, mais considère qu’il pourrait et doit en faire
davantage.

En effet, l’entreprise note que le gouvernement a omis d’appuyer les
coopératives existantes, lesquelles constituent des outils d’intervention
stratégique nécessaires pour faire face à la compétition américaine et
européenne. Il est donc important que les producteurs et productrices
agricoles du pays puissent disposer de tels outils », a souligné M. Massicotte.
La Coopérative fédérée de Québec est au service de ses producteurs et doit
absolument être dotée des outils fiscaux et financiers lui permettant de
poursuivre sa mission.

Avec un chiffre d’affaires de plus de 4 milliards de dollars, la
Coopérative fédérée de Québec et son réseau jouent un rôle important dans le

développement économique des régions et du pays. Dans cette optique, elle
s’investit tant à l’approvisionnement de la ferme que dans la transformation
et l’exportation des principaux produits de la ferme, et ce, pour favoriser le
développement des entreprises agricoles de ses 37 000 membres.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Coopérative Fédérée de Québec

http://www.coopfed.qc.ca/

Commentaires