La Financière agricole anticipe une amélioration de la situation financière des entreprises agricoles du Québec en 2008

Lévis (Québec), 16 octobre 2008 – La Financière agricole a rendu public l’Agroindicateur 2008. Cet indice économique permet d’obtenir un diagnostic rapide sur l’évolution des conditions économiques agricoles québécoises pour l’année en cours. Ainsi, pour l’année 2008, l’indice annonce une amélioration de la situation financière des producteurs agricoles au Québec.

En effet, l’Agroindicateur indique que le revenu agricole net au Québec pourrait poursuivre le redressement observé en 2007 et atteindre 580 millions de dollars en 2008, soit un niveau comparable à la moyenne des cinq dernières années. Cette hausse du revenu devrait particulièrement se faire sentir parmi les producteurs de grandes cultures, grâce, entre autres, à la vigueur du prix des céréales.

Toutefois, la hausse des coûts de certains intrants agricoles et la force du dollar canadien continuent d’exercer des pressions sur les liquidités des entreprises. Le fonds de roulement des producteurs demeure fortement sollicité. De plus, le revenu net des entreprises agricoles demeure tributaire des paiements gouvernementaux.

« En tant que ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec, je ne peux que me réjouir de la perspective d’amélioration de la situation financière des producteurs agricoles au Québec. Toutefois, le contexte observé dans certains secteurs de production démontre toute l’importance de poursuivre nos efforts afin que les consommateurs mettent encore davantage les produits québécois dans leur assiette », a souligné M. Laurent Lessard.

M. Jacques Brind’Amour, président-directeur général de La Financière agricole, rappelle que « dans le contexte économique et financier actuel, les entreprises agricoles demeurent vulnérables aux variations de revenus et de taux d’intérêt. Il est donc crucial que les producteurs continuent d’adopter une gestion de leur entreprise des plus efficaces, au moyen d’un contrôle serré de leurs coûts d’exploitation et de choix d’investissements éclairés ».

L’Agroindicateur peut être consulté sur le site Internet de La Financière agricole.

Avec un encours de prêts qui atteint 4,3 milliards de dollars et des valeurs assurées qui s’élèvent à plus de 4,6 milliards de dollars, La Financière agricole joue un rôle de premier plan dans le développement du secteur agricole et agroalimentaire québécois. Pour assurer la stabilité économique et financière des entreprises, elle met à leur disposition des produits et des services de qualité en matière de protection du revenu et d’assurance agricole, de capital de risque, ainsi que de financement agricole et forestier. Pour ce faire, elle compte sur une équipe multidisciplinaire qui oeoeuvre dans un réseau de centres et de comptoirs de services répartis sur l’ensemble du territoire québécois.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

La Financière agricole du Québec
http://www.financiereagricole.qc.ca

Ministère de l’agriculture des pêcheries et de l’alimentation du Québec (MAPAQ)
http://www.mapaq.gouv.qc.ca

Commentaires