La gagnante de la Bourse nationale 4-H de FAC contribue à la sécurité des enfants

Regina (Saskatchewan), 12 juillet 2005 – L’idée de tenir une clinique gratuite sur l’installation sécuritaire de sièges d’auto et de sièges rehausseurs pour enfants a permis à une jeune Québécoise d’obtenir des fonds supplémentaires de Financement agricole Canada (FAC) pour réaliser son projet.

Caitlin MacDougall, d’Ormstown (Québec), s’est inscrite au concours de Bourse nationale 4-H de FAC en proposant de mettre en commun les ressources de la police provinciale, des médias locaux et de ses voisins pour assurer la sécurité des enfants.

Caitlin MacDougall a d’abord reçu 1 000 $ pour ses études postsecondaires dans le cadre du Programme national de bourses d’études 4-H de 15 000 $ de FAC, lorsqu’elle a gagné le concours provincial. Elle l’a ensuite emporté sur les gagnants et gagnantes des autres provinces pour se mériter des fonds supplémentaires de 2 000 $ et un budget pouvant atteindre 3 000 $ pour réaliser son projet.

« Je suis très heureuse pour elle, » dit Janice Barr, leader des 4-H. « Elle est une gagnante et elle utilisera les fonds à bon escient, à des fins positives. Elle travaille fort et a de nombreux contacts parmi les jeunes de notre communauté. C’est une personne très consciencieuse, le genre de personne qui ne restera pas assise en attendant que les choses se fassent. Elle va de l’avant et fait quelque chose, ce qui est exceptionnel, à mon avis. »

Les recherches de Caitlin MacDougall révèlent que les accidents de voiture sont la cause la plus probable de décès et de blessure grave chez les enfants et que seulement 28 p. 100 des enfants âgés de quatre à neuf ans utilisent des sièges rehausseurs. Dans sa communauté, environ 38 p. 100 de la population est âgée de moins de 11 ans.

Caitlin se propose de concevoir une campagne publicitaire afin de sensibiliser les gens à l’utilisation adéquate des sièges d’auto et des sièges rehausseurs et de les inciter à participer à la clinique, dont la date provisoire a été fixée à septembre.

Le Programme national de bourses d’études 4-H de FAC encourage les étudiants et étudiantes à présenter des plans originaux afin de trouver des solutions à des problèmes au sein de leur communauté, touchant notamment la sécurité à la ferme, la lutte contre la faim ou l’amélioration de la communauté. Les autres projets qui ont mérité des bourses provinciales à leur auteur incluaient la création d’un jardin communautaire pour lutter contre la faim, à St-Isidore (Nouveau-Brunswick) et des trousses de secours conçues sur mesure, à Charlottetown (Île-du-Prince-Édouard).

« Nous avons reçu de nombreux plans de projet exceptionnels, de partout au pays », dit George Klosler, président sortant du Conseil canadien des 4-H et directeur de comptes pour FAC à Woodstock (Ontario). « Ces étudiants sont les futurs leaders du Canada. C’est la raison pour laquelle nous offrons ce programme de bourses en partenariat avec les 4-H. Il nous permet d’offrir aux jeunes des régions rurales la possibilité d’acquérir les connaissances dont ils auront besoin pour réussir dans des domaines tels que l’agriculture et les affaires. »

Tous les projets sont jugés en fonction de leur apport à la communauté, leur créativité, leur budget et l’intégralité du plan. Les membres des 4-H et de l’Association des jeunes ruraux du Québec peuvent participer au concours.

Un montant supplémentaire de 3 000 $ a été réparti entre trois clubs 4-H sélectionné au hasard, qui ont incité leurs membres à s’inscrire au concours. Les clubs 4-H gagnants de cette année sont : le Countryside Lindsay 4-H Club – Ontario; le Stead Settlers 4-H Club – Manitoba et le Zodiac / Riverhead 4-H Club – Terre-Neuve et Labrador.

« Nous sommes engagés envers l’avenir de l’agriculture et du secteur rural canadien, explique George Klosler. Nous croyons que FAC doit redonner aux communautés dans lesquelles ses employés et ses clients vivent et travaillent. »

Passionnés de l’agriculture, les membres du personnel de FAC assurent le service à la clientèle à partir d’une centaine de bureaux principalement situés dans les régions rurales du Canada. FAC a un portefeuille de prêts de première qualité de plus de 11 milliards de dollars, qui vient de connaître une douzième année consécutive de croissance, ce qui témoigne de la réussite de sa clientèle.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Financement agricole Canada (FAC)
http://www.fac-fcc.ca/

Commentaires