Laurent Lessard rassemble des acheteurs et des producteurs de poissons et de fruits de mer du Québec

Montréal (Québec), 4 mars 2008 – Le ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, ministre responsable des régions de Chaudière-Appalaches et du Centre-du-Québec et député de Frontenac, M. Laurent Lessard, a réuni à Pointe-à-Callière, Musée d’archéologie et d’histoire de Montréal, les pêcheurs, aquaculteurs, transformateurs, restaurateurs et acheteurs de poissons et de fruits de mer afin de stimuler l’achat des produits du Québec maritime.

« Les poissons et fruits de mer du Québec, choisissez-les, goûtez-les! ». Tels étaient le message central du ministre Lessard ainsi que le thème mobilisateur de cette activité de réseautage et de valorisation des poissons et fruits de mer québécois.

« J’ai récemment lancé la stratégie Le Québec dans votre assiette! et j’ai présenté un plan d’action pour la viabilité de l’industrie des pêches et de l’aquaculture commerciales. Aujourd’hui, mon objectif était de réunir dans une même salle ceux qui produisent et ceux qui achètent afin de leur faire connaître la diversité, l’originalité et la qualité des produits que les régions maritimes offrent aux consommateurs. Ils ont pu réaliser à quel point il est “gagnant-gagnant” de faire des affaires ensemble. Je suis très heureux de cette rencontre qui contribuera à créer de l’activité économique dans les régions », a précisé M. Lessard.

L’activité fut aussi l’occasion pour les représentants de chaînes d’alimentation, de restaurants ou de services alimentaires qui étaient présents de goûter à une gamme variée de poissons et fruits de mer savoureusement apprêtés par M. Pierre Lavallée, chef du restaurant L’Arrivage de Pointe-à-Callière. Le crabe des neiges, le pétoncle, la mactre de Stimpson, le homard et le petit crabe de roche sont quelques-uns des produits qui ont été mis en valeur. Pêcheurs, aquaculteurs et transformateurs de poissons et de fruits de mer ont ainsi pu bénéficier d’une excellente tribune pour développer et augmenter leurs ventes sur le marché intérieur québécois, ce qui répond à un des objectifs du plan d’action pour la viabilité des pêches et de l’aquaculture commerciales.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Ministère de l’agriculture des pêcheries et de l’alimentation du Québec (MAPAQ)
http://www.mapaq.gouv.qc.ca

Commentaires