Le Canada dépasse l’objectif qu’il s’était fixé en 2004 pour le dépistage de l’ESB

Ottawa (Ontario), 28 octobre 2004 – Le Canada a dépassé l’objectif national qu’il s’était fixé cette année dans le cadre de la surveillance de l’encéphalopathie spongiforme bovine (ESB). Au 27 octobre 2004, plus de 8600 animaux avaient déjà été soumis à des tests de dépistage, et tous les résultats se sont avérés négatifs.

« Le fait d’atteindre cet objectif en avance sur les prévisions démontre que le Canada prend ses responsabilités en matière de surveillance très au sérieux. Les bovins à risque élevé sont déclarés et soumis à des tests de dépistage, a déclaré le ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire, M. Andy Mitchell. Il s’agit d’un premier pas dans la bonne direction, et je suis certain que nous pouvons poursuivre sur notre lancée et intensifier notre surveillance. «

Nous procédons au dépistage de l’ESB chez les bovins depuis 1992 dans le cadre du programme canadien de surveillance. À la suite de la confirmation de la présence de l’ESB en Amérique du Nord, le Canada a annoncé son intention de renforcer son programme de surveillance en soumettant au moins 30 000 animaux à des tests de dépistage par année. Ce niveau de surveillance nous permettra de déterminer avec exactitude la prévalence de la maladie dans l’ensemble du cheptel national et de vérifier que les mesures de contrôle empêchent efficacement la propagation de la maladie. Le gouvernement, en misant sur une approche graduelle, a annoncé que 8 000 animaux seraient soumis à des tests de dépistage en 2004, et que ce nombre passerait à 30 000 au cours des années suivantes. Le programme de surveillance est surtout axé sur le dépistage chez les bovins à risque élevé, soit les animaux morts, mourants, malades et couchés âgés de plus de 30 mois, et les bovins qui montrent des symptômes neurologiques semblables à ceux de l’ESB.

Le mois dernier, le gouvernement du Canada a annoncé un programme de remboursement et une campagne d’éducation dans la foulée du programme de surveillance afin d’encourager les producteurs à soumettre leurs animaux au dépistage de l’ESB. Le programme de remboursement servira à compenser une partie des coûts qui incombent aux producteurs pour les examens vétérinaires et l’élimination des carcasses à la suite du prélèvement d’un échantillon de cerveau valable aux fins d’analyse. La campagne d’éducation permet de déterminer les bovins à risque élevé qui devraient être soumis aux analyses et encourage les producteurs de l’ensemble du Canada à composer le numéro sans frais 1 866 400-4244 pour déclarer des animaux devant être soumis à des tests de dépistage.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Agriculture Canada
http://Aceis.AGR.CA/

Commentaires