Le Canada et l’Ukraine concluent un accord de libre-échange

Le premier ministre Stephen Harper a annoncé au cours d’une visite du premier ministre de l’Ukraine, Arseniy Yatsenyuk, que les négociations entre les deux pays se sont conclues à Kiev, le 9 juillet, et qu’il reste seulement à passer des votes de ratification au sein des deux gouvernements. Aucun échéancier n’a été publié, mais les deux pays disent vouloir que « l’accord entre en vigueur le plus tôt possible ». Les négociations persistaient depuis 2009.

Le gouvernement a indiqué que l’accord vise l’élimination de « la vaste majorité » des tarifs de l’Ukraine sur les produits agricoles et agroalimentaires du Canada. L’accord inclut un accès hors taxes pour le bœuf, les légumes secs, les grains, l’huile de canola, les aliments transformés et la nourriture pour animaux du Canada.

Les producteurs canadiens de porc bénéficieront d’un meilleur accès au marché de l’Ukraine grâce à un « large » contingent tarifaire qui permettra au porc congelé d’entrer hors taxes en Ukraine. « Nous sommes impatients de recevoir la visite imminente des inspecteurs du gouvernement ukrainien parce qu’elle devrait permettre à plus d’établissements canadiens de transformation du porc d’exporter leurs produits en Ukraine », a déclaré Rick Bergmann, président du Conseil canadien du porc, à Steinbach, au Manitoba, dans un autre communiqué. Bergmann soutient que l’industrie du porc a estimé que la valeur de l’accès hors taxes du porc canadien en Ukraine s’élèverait entre 30 et 40 millions de dollars jusqu’au contingent tarifaire.

Lorsque l’accord de libre-échange entre le Canada et l’Ukraine sera en place, une « quantité illimitée » de bœuf, de veau et de porc frais réfrigéré en plus de 20 000 tonnes de porc congelé pourront accéder en Ukraine hors taxes, a annoncé le Conseil des viandes du Canada (CVC) dans un autre communiqué. À titre de comparaison, en 2014, le Canada a exporté en Ukraine 25 tonnes de produits de bœuf et de veau d’une valeur de 47 000 $ et 2031 tonnes de porc d’une valeur de 4,4 millions de dollars.

« Une étude parmi les transformateurs de viande a confirmé l’existence d’un intérêt à long terme pour un accord de libre-échange avec l’Ukraine », affirme Joe Reda, président du CVC. Lorsque l’accord sera en vigueur, le Canada aura « non seulement la chance d’être un fournisseur de protéines de haute qualité pour les 45 millions d’habitants de l’Ukraine, mais pourra aussi profiter de l’accès de l’Ukraine à l’Union européenne et de ses échanges avec les pays d’Europe de l’Est. »

Le gouvernement a annoncé que l’accord permettrait d’augmenter les exportations canadiennes en Ukraine de 41,2 millions de dollars par année dans tous les secteurs, alors que l’Ukraine s’attend à augmenter de 23,7 millions de dollars ses exportations de textiles, d’appareils et de produits en métal au Canada.

Source : AGCanada.com Network

à propos de l'auteur

La référence en nouvelles technologies agricoles au Québec.

Le Bulletin des agriculteurs

Fondé en 1918, Le Bulletin des agriculteurs traite des tendances, des innovations et des dernières avancées en matière de cultures, d’élevages et de machinisme agricole dans le but de faire prospérer les entreprises agricoles d’ici.  

Articles récents de Le Bulletin des agriculteurs

Commentaires