Le Canada s’entend avec les États-Unis pour rouvrir le marché américain aux pommes de terres

Ottawa (Ontario), 26 avril 2001 – Le ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire, M. Lyle Vanclief, a confirmé que le Canada et les États-Unis s’étaient entendus sur une série de conditions pour rouvrir le marché américain aux pommes de terre de l’Île-du-Prince-Édouard d’ici au 30 avril.

Le Canada et les États-Unis se sont mis d’accord sur des mesures d’atténuation du risque qui permettront de lever les restrictions les plus rigoureuses au mouvement interprovincial des pommes de terre. Ces restrictions étaient inacceptables pour les producteurs de l’Î.-P.-É.

« Je suis ravi de constater qu’une entente a été conclue et que le problème va être réglé pour de bon, a souligné M. Vanclief. Ce sont là d’excellentes nouvelles pour les producteurs de pommes de terre de l’Î.-P.-É. Le gouvernement du Canada a travaillé sans relâche dans ce dossier avec le concours de l’industrie et du gouvernement de l’Î.-P.-É., et leurs efforts ont enfin porté fruit. »

Le ministre s’est dit encouragé par la décision permettant d’expédier la production de pommes de terre de 2000 et par le fait que les gouvernements du Canada et des États-Unis poursuivront leurs pourparlers en vue de conclure une entente pour la production de 2001. Une équipe de chercheurs américains viendra au Canada d’ici le 15 juin afin d’y observer les activités de surveillance, les études pédologiques et les procédures d’inspection pour la production de 2001.

Les États-Unis ont fermé leur marché aux pommes de terre de l’Î.-P.-É. le 31 octobre 2000 après que le gouvernement du Canada eut mis en place des mesures pour enrayer la propagation d’un foyer de galle verruqueuse décelé dans un seul champ et en eut avisé les États-Unis. Depuis, le gouvernement du Canada s’est efforcé constamment de mettre en place des mesures de contrôle fondées sur de solides principes scientifiques.

M. Vanclief a mentionné que le gouvernement du Canada continuerait de collaborer avec les États-Unis dans le but de régler tous les problèmes relatifs aux importations de pommes de terre de l’Î.-P.-É.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Agriculture Canada

http://Aceis.AGR.CA/

Commentaires