Le Canada souscrit aux efforts internationaux pour préserver les ressources zoogénétiques

Ottawa (Ontario), 14 septembre 2007 – Le gouvernement du Canada a adopté le Plan d’action mondial pour les ressources zoogénétiques, un cadre international visant à conserver et à utiliser les précieuses ressources zoogénétiques.

« Ce plan mondial aidera les éleveurs et les chercheurs canadiens à avoir accès aux ressources génétiques d’autres pays et appuiera davantage l’exportation des ressources zoogénétiques canadiennes, a déclaré l’honorable Gerry Ritz, ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire et ministre de la Commission canadienne du blé. Le nouveau gouvernement du Canada est heureux de travailler avec d’autres pays pour mettre fin à l’érosion des ressources zoogénétiques et améliorer leur conservation et leur utilisation. »

Chaque année, les éleveurs canadiens exportent en moyenne pour 88 millions de dollars de ressources zoogénétiques, y compris celles venant des chevaux, des bovins, des porcs, des oeufs d’incubation, de la semence bovine et des embryons bovins.

Le Canada a approuvé, à l’instance de 168 autres pays, le plan dans le cadre de la Déclaration d’Interlaken, un énoncé de politique juridiquement non contraignant, lors de la première Conférence internationale sur les ressources zoogénétiques qui a eu lieu à Interlaken (Suisse) du 3 au 7 septembre 2007.

La diversité génétique des animaux d’élevage est essentielle si l’on veut offrir aux consommateurs des produits salubres de qualité et de plus en plus importante pour relever les défis à venir dans la production animale tels que les changements environnementaux, les menaces de maladie, les besoins alimentaires des humains, les marchés fluctuants ou les besoins changeants de la société.

L’adoption du Plan d’action mondial est une étape clé qui survient après plusieurs années de discussion entre les 168 pays membres de la Commission des ressources génétiques pour l’alimentation et l’agriculture qui a été créée en 1983 par l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO). Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez visiter le site Web de la Commission à l’adresse www.fao.org/ag/cgrfa.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Agriculture Canada
http://Aceis.AGR.CA/

Organisation des nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO)
http://www.fao.org

Commentaires