Le Collège Lionel-Groulx construit des serres ultramodernes de formation à Mirabel

Sainte-Thérèse (Québec), 29 avril 2002 — Les élèves en Technologie de la production horticole et de l’environnement (TPHE) auront accès dans quelques mois à des serres ultramodernes construites par le collège Lionel-Groulx, à Mirabel. Ce dernier est le seul établissement des régions Laurentides, Laval et Montréal à offrir des programmes d’études de niveau collégial en production horticole et en gestion d’entreprise agricole.

Le début des travaux a été souligné par le Collège à l’occasion de la levée de la première pelletée de terre officielle, en présence de M. Richard Legendre à titre de ministre responsable de la région des Laurentides et député de Blainville.

Une subvention accordée par le ministère de l’Éducation, au montant de plus d’un million de dollars, couvrira les coûts de construction et d’achat d’équipements reliés à la création de ce programme de formation collégiale. Les serres seront situées à Mirabel, plus précisément à Sainte-Scholastique à proximité du Centre intégré de formation agricole de Mirabel (CFAM), au cœur de la région des Laurentides reconnue comme très active au niveau agricole.

Au CFAM, Centre intégré de formation secondaire et collégiale, on retrouve une ferme-école de 20 hectares, une érablière, des serres ornementales et maraîchères, des champs de production, l’équipement agricole nécessaire, un site de compostage, un site expérimental en conservation des sols et en gestion de la qualité des eaux (marais filtrant), ainsi que des fermes d’accueil pour les élèves.

« Le CFAM devient un véritable complexe de formation secondaire et collégiale de haut niveau avec les futures serres, ses nouveaux locaux de formation, son équipe de professeurs dynamiques et qualifiés, ses laboratoires, ses champs de culture, et ses équipements modernes, a déclaré le directeur général par intérim du Collège, M. Claude Chayer, en ajoutant que le Centre répond à la demande croissante en main-d’œuvre qualifiée, dans ce secteur économique tant dans la région qu’à l’échelle du Québec. L’obtention d’un diplôme collégial dans ce secteur de plus en plus spécialisé devient indispensable pour faire face à l’évolution technologique et à celle du marché ».

Notons que le taux de placement sur le marché du travail des élèves formés en TPHE serait de l’ordre de 90% et que ceux du Programme Gestion et exploitation d’une entreprise agricole (GEEA) connaîtraient un taux de placement de 100 %. En outre, le ministère de l’Éducation fait la promotion du programme GEEA en le qualifiant parmi les 25 programmes techniques d’avenir.

À la fine pointe des nouvelles technologies

Les deux serres regroupées, de 25 pieds par 96 pieds de longueur chacune, seront utilisées à des fins pédagogiques tout en permettant le développement de projets de recherche et d’applications technologiques. Une salle de classe sera annexée aux deux serres ainsi qu’un entrepôt de produits et un mini-laboratoire de préparation. Les serres posséderont un système de contrôle informatisé des paramètres environnementaux. Une serre servira à la culture en plein sol et l’autre à la culture sur table. Il sera possible de faire de la culture hydroponique, de la production ornementale, légumière et fruitière, et de cultiver des roses en plein sol. Les toitures sont faites de panneaux ouvrants motorisés et le recouvrement extérieur des serres est en polycarbonate.

Des diplômés attendus et appréciés dans un modèle de formation harmonisée

Un élève intéressé à faire des études en agriculture et diplômé d’études secondaires (DES) ou d’études professionnelles (DEP) pourra accéder aux programmes de niveau collégial de formation en agriculture offerts par le collège Lionel-Groulx. Ainsi dans le modèle de formation harmonisée secondaire et collégiale, les élèves qui détiennent un DEP et qui respectent les conditions générales d’admission au collégial sont admissibles en 2e année à l’un ou l’autre des programmes en agriculture offerts par le Collège au Centre de formation en agriculture (CFAM). Cette harmonisation du secondaire et du collégial est l’heureux résultat de cette concertation entre le collège Lionel-Groulx et la Commission scolaire de la Seigneurie-des-Mille-Îles.

Le Collège a établi des liens très étroits avec les producteurs privés de la région et les organismes gouvernementaux ce qui facilite le placement des stagiaires.

Le diplôme d’études collégiales (DEC) constitue un des critères pour l’obtention d’une prime à l’établissement pouvant aller jusqu’à 30 000 $ par la Financière agricole du Québec.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Collège Lionel-Groulx

http://www.clg.qc.ca/

Commentaires