Le Conseil canadien du porc accueille favorablement les mesures annoncées par le fédéral

Ottawa (Ontario), 25 février 2008 – Le Conseil canadien du porc estime que les mesures annoncées par le gouvernement fédéral aideront le secteur canadien de l’élevage mesures à se sortir de l’impasse et à passer à travers les prochains mois.

L’aide offerte par le fédéral prévoit notamment des améliorations auProgramme de paiements anticipés qui permettront aux producteurs d’avoir plusfacilement accès à des prêts. Par ailleurs, un programme de retrait des truieset une révision des principaux frais d’utilisation font également partie dusoutien accordé.

« L’annonce rendue publique aujourd’hui par le fédéral nous rassure, adéclaré M. Clare Schlegel, président du Conseil canadien du porc. Nouspensons que ces mesures aideront vraiment les producteurs. »

L’industrie canadienne du porc est confrontée à une crise économiquemajeure attribuable à la hausse du dollar canadien, la montée en flèche descoûts de l’alimentation animale et les bas prix du porc. Des fermes familialeset des communautés rurales en subissent l’impact pendant que l’industrie tentede s’adapter aux nouvelles conditions du marché. De nombreux producteurs sevoient obligés d’abandonner leur entreprise familiale.

Jurgen Preugschas, premier vice-président du CCP, de Mayerthorpe enAlberta, a souligné que « les initiatives annoncées aujourd’hui démontrent quele gouvernement Harper et les partis d’oppositions souhaitent véritablementaider les principaux secteurs de l’agriculture pendant cette période dedifficultés économiques sans précédent ».

« Nous aimerions remercier le gouvernement d’avoir répondu à nos demandes »a signalé Jean-Guy Vincent, deuxième vice-président du CCP deSainte-Séraphine, au Québec « et nous encourageons tous les partis d’agir leplus rapidement possible pour approuver la législation déposé ».

« Nous avons travaillé, depuis les derniers mois, avec tous les ordres degouvernements et, aujourd’hui, le gouvernement fédéral a démontré qu’il nous aécoutés », a observé M. Schlegel dont l’exploitation est située à Shakespeare,en Ontario. « Ces mesures offrent de nouvelles possibilités aux producteurs etles aideront à surmonter la crise actuelle. »

M. Schlegel a également ajouté que bien que les difficultés del’industrie soient loin d’être terminées, le gouvernement fédéral etl’industrie du porc doivent continuer à travailler ensemble en vue de trouverdes solutions qui permettront à cet important secteur de l’élevage au Canadade maintenir sa compétitivité à long terme.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Conseil canadien du porc (CCP)
http://www.canpork.ca/

Commentaires