Le fédéral aide Viandes Du Breton de Rivière-du-Loup

Ottawa (Ontario), 12 septembre 2003 – Des fonds fédéraux de plus de 300 000 dollars permettront à un transformateur de porc d’être à la fine pointe de la technologie afin d’augmenter sa capacité d’abattage et de réduire les effets sur l’environnement.

Les fonds provenant du Fonds québécois d’adaptation des entreprises agroalimentaires (FQAEA) seront octroyés à l’entreprise Viandes Du Breton inc., de Rivière-du-Loup, qui gère l’usine d’abattage, de découpe et de désossement de porc. L’entreprise est spécialisée dans les produits de porc frais, congelé et transformé destinés à des marchés variés.

Les fonds ont été annoncés par le ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire, M. Lyle Vanclief.

« Les projets financés par le biais du Fonds canadien d’adaptation et de développement rural (FCADR) vont de pair avec les cinq éléments du Cadre stratégique pour l’agriculture : salubrité et qualité des aliments, environnement, gestion des risques de l’entreprise, recherche et innovation, et renouveau, a déclaré M. Vanclief. Les nouveaux programmes miseront sur les réalisations du FCADR et maintiendront le secteur à l’avant-garde du marché mondial. »

La technologie ultra-moderne récemment implantée par l’entreprise contribuera à augmenter la qualité et la salubrité du produit et à diminuer les effets négatifs sur l’environnement. Cette technologie consiste entre autres à automatiser des postes de travail de coupe et de découpe de la carcasse et à mettre en place un cabinet vapeur lequel permet de minimiser la consommation en eau et d’en réduire les rejets des eaux. Le nouvel abattoir, d’une capacité de 250 porcs par heure, a été conçu en fonction d’une augmentation éventuelle de la capacité d’abattage.

Le FQAEA, l’un des deux conseils d’adaptation au Québec, est chargé d’administrer les fonds des transformateurs du FCADR au Québec.

Depuis 1995, le FCADR favorise la croissance et la compétitivité à long terme du secteur agricole et agroalimentaire afin de lui assurer un avantage concurrentiel sur le marché mondial. À ce jour, 450 millions de dollars ont été investis dans plus de 5 000 projets nationaux et régionaux du FCADR partout au Canada.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Agriculture Canada
http://Aceis.AGR.CA/

Groupe Breton
http://www.dubreton.com/

Commentaires