Le financement a doublé en ce qui a trait à la promotion de l’agriculture et de l’alimentation canadienne

Montréal (Québec), 5 mars 2003 – Le ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire, M. Lyle Vanclief, a annoncé un programme qui doublera le financement fédéral pour aider les activités de promotion du commerce dans le secteur agricole et alimentaire canadien.

M. Vanclief a inauguré le Programme international canadien pour l’agriculture et l’alimentation (PICAA) de 26 millions de dollars lors d’une visite à Montréal dans le cadre de sa tournée pancanadienne de six jours.

« Cette aide financière sera offerte aux groupes du secteur de l’exportation des produits agricoles et alimentaires, y compris pour la première fois à l’industrie des poissons et fruits de mer, a souligné M. Vanclief. Le PICAA représente un investissement important dans les efforts déployés par le secteur pour se forger une réputation internationale et améliorer ses débouchés commerciaux, deux éléments clés du Cadre stratégique pour l’agriculture (CSA). »

Le nouveau programme versera des contributions de contrepartie aux groupes du secteur. Cette somme représente plus du double de l’aide accordée habituellement aux activités dans le cadre de l’ex–Programme commerce agroalimentaire.

En vertu de la Stratégie internationale du CSA, les fonds du PICAA destinés aux initiatives de promotion de l’image de marque et de développement des marchés permettront au secteur d’établir des marques génériques pour des types de produits ou des groupes de produits. Ces marques aideront ainsi à faire connaître l’agriculture et l’agroalimentaire du Canada partout dans le monde en faisant valoir nos normes supérieures de salubrité et de qualité ainsi que notre capacité de satisfaire constamment aux exigences des marchés. Par exemple, le gouvernement et le secteur travaillent ensemble pour promouvoir les produits de viande et de mer du Canada au Japon, de façon à stimuler les ventes canadiennes sur ce marché important. L’Institut international du Canada pour le grain et d’autres organismes recevront également une aide pour sensibiliser les acheteurs étrangers à notre capacité de répondre aux exigences des marchés et à nos normes élevées en matière de qualité et de salubrité des aliments.

Le PICAA financera aussi les nouvelles activités de défense des intérêts commerciaux que dirige le secteur dans le but de forger des alliances avec les groupes sectoriels et les gouvernements d’optique commune à l’étranger. En outre, le programme aidera à promouvoir et à défendre les intérêts du Canada sur la scène commerciale mondiale et aidera le Canada à exercer plus d’influence dans les débats internationaux sur les questions agrocommerciales d’importance.

« Le PICAA est un nouveau programme et un très bon exemple de l’engagement du gouvernement du Canada à l’égard du maintien de la rentabilité et de la compétitivité du secteur agroalimentaire », a ajouté M. Vanclief.

Les leaders agricoles, les transformateurs, les distributeurs et les détaillants créeront des partenariats plus solides avec le secteur afin d’orienter la Stratégie internationale et plus particulièrement le PICAA dans le cadre d’un dialogue permanent.

L’aide financière accordée à cette initiative fait partie de l’investissement fédéral de 175 millions de dollars sur une période de six ans que M. Vanclief a annoncé en juin 2002 dans le but d’appuyer le développement des marchés du secteur agroalimentaire canadien et de libéraliser le commerce agricole.

M. Vanclief quittera Montréal et se rendra à Fredericton au Nouveau–Brunswick. Il était de passage à Toronto et se rendra dans l’Ouest du Canada. Dans le cadre de son circuit de six jours, M. Vanclief s’adressera devant un certain nombre d’auditoires agricoles et non–agricoles sur le CSA, ses impacts et son importance pour les Canadiens.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Agriculture Canada
http://Aceis.AGR.CA/

Cadre stratégique pour l’agriculture (CSA)
http://www.agr.gc.ca/canadaentete/

Commentaires