Le gouvernement du Canada continue à défendre les intérêts du secteur agricole canadien à l’OMC

Ottawa (Ontario), 20 mai 2008 – L’honorable Gerry Ritz, ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire et ministre de la Commission canadienne du blé, a diffusé la déclaration suivante en réponse à la publication d’une ébauche révisée du document sur les modalités concernant l’agriculture préparée par M. Crawford Falconer, président des négociations de l’Organisation mondiale du commerce sur l’agriculture.

« Le Canada est très préoccupé par certains éléments de l’ébauche de document du président; et je suis particulièrement déçu par le fait que le dossier des produits sensibles avance si lentement, bien que je sois personnellement intervenu auprès de M. Falconer pour exprimer la position ferme du Canada sur ce sujet.

« Le Canada maintient une position ferme pour défendre les secteurs canadiens soumis à la gestion de l’offre. En fait, le Canada continue à s’opposer fermement à des réductions du droit hors contingent ou à une augmentation des contingents tarifaires dans le cas des produits sensibles. Il s’agit là d’un élément fondamental et constant de la position de négociation du Canada.

« Le Canada a fait valoir clairement auprès des membres de l’OMC et de M. Falconer ses priorités pour le secteur agricole canadien dans le cadre du cycle de Doha.

« En ce qui concerne nos exportateurs, le gouvernement du Canada est heureux de constater que le document continue d’évoluer vers une formule de réduction tarifaire énergique, vers une réduction substantielle du soutien interne ayant un effet de distorsion sur le commerce et l’imposition des mesures disciplinaires renforcées à cet égard, et vers l’élimination de toutes les formes de subventions aux exportations. Le Canada continuera de créer de nouveaux débouchés et d’établir des règles du jeu équitables pour les producteurs et les familles agricoles du Canada qui dépendent des exportations.

« Au fur et à mesure que nous avançons, je veux souligner que le gouvernement continuera à soutenir fermement la gestion de l’offre. Le Canada accueille favorablement les derniers efforts de M. Falconer pour faire avancer les négociations sur l’agriculture. Mais, au cours des pourparlers, le Canada reste ferme dans sa position sur les produits sensibles. Nous insisterons fortement pour obtenir, dans le cadre du cycle de Doha, un résultat qui soit bon pour tout le secteur agricole canadien, tant pour les industries qui exportent que pour celles qui sont soumises à la gestion de l’offre. »

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Agriculture Canada
http://Aceis.AGR.CA/

Commentaires