Le prix des marchandises agricoles faiblit encore en juillet

Montréal (Québec), 18 août 2004 – L’augmentation des cours du pétrole, dunickel et du cuivre a permis à l’Indice des prix des marchandises de BMOGroupe financier de réaliser un gain de 1,9 pour cent en juillet, renversanten grande partie le déclin enregistré au cours du mois précédent. L’Indice desprix des marchandises publié aujourd’hui est passé à 161,6 (1993 =100), bondissant de 26,5 pour cent par rapport à l’an dernier et de 62 pourcent comparativement au milieu de l’année 2002.

« La reprise actuelle reflète globalement l’amélioration des perspectiveséconomiques en Amérique du Nord et ailleurs, la performance exceptionnelle dusecteur de la construction résidentielle et la baisse des stocks demarchandises, a déclaré Earl Sweet, économiste en chef adjoint, BMO Groupefinancier. A terme, nous prévoyons un fléchissement des cours de nombreusesmarchandises par rapport à leur point d’ébullition actuel, bien que persisteun risque substantiel d’augmentation des cours de l’énergie, lesquels sontprésentement perturbés par une succession ininterrompue d’événementsinternationaux. »

Le sous-indice de l’agriculture de BMO a poursuivi son affaiblissement en juillet, perdant 6 pour cent pour s’établir à 97,4 (1993 = 100), tandis qu’on observe une amélioration des niveaux des récoltes, une demande chinoise incertaine, une augmentation de la concurrence sur les marchés céréaliers et un raffermissement de la devise canadienne.

Le colza canola a connu le plus important déclin enregistré dans le sous-indice au cours du mois. Le cours a en effet chuté de 10 pour cent enjuillet pour s’établir à 344 dollars canadiens la tonne, sa quatrièmerégression mensuelle consécutive. Le cours du blé a également connu un repli,perdant 5,4 pour cent pour s’établir à une moyenne de 4,31 dollars américainsle boisseau. « Bien que le sous-indice de l’agriculture ait augmenté de près de septpour cent par rapport à l’an dernier et qu’il devrait demeurer relativementsolide au cours des mois à venir, la perspective d’une augmentation de laproduction rehausse la probabilité d’accroissement des stocks et de baisse descours au cours de la prochaine année », a déclaré M. Sweet.

Le sous-indice des produits forestiers de BMO a connu une légère haussede 0,5 pour cent en juillet pour s’établir à 126,1 (1993 = 100). Ils’agit d’une augmentation de 27,3 pour cent par rapport à l’an dernier.

Les cours du bois d’oeuvre ont continué de progresser au cours du mois etont recouvré leurs niveaux record de la mi-mai au début du mois d’août. Lasolidité du marché de la construction a continué d’alimenter la demande enbois d’oeuvre, tandis que la fermeture de papeteries dans l’Est canadiencontribuait également au raffermissement des cours en raison de la réductionde l’offre.

Par contre, le prix des pâtes et du papier journal sont demeurés stableset devraient le rester à court terme.

« A terme, nous prévoyons que le sous-indice des produits forestiersatteindra un sommet et que la reprise qui a débuté il y a deux ans commenceraà s’essouffler parallèlement avec le ralentissement prévu du secteur de laconstruction en Amérique du Nord », a déclaré M. Sweet.

En juillet, le sous-indice du pétrole et du gaz de BMO a bondi de 3,7pour cent pour s’établir à 259,8 (1993 = 100), soit une hausse de28,6 pour cent par rapport à l’an dernier. La plus grande partie de cetteaugmentation est attribuable au rendement du pétrole brut qui a connu unehausse de 7,4 pour cent au cours du mois pour atteindre une moyenne de 40,98dollars américains le baril. Au cours de la première moitié du mois d’août, lecours du repère américain West Texas Intermediate (WTI) est passé à 46 dollarsaméricains le baril. Le cours du gaz naturel n’a connu qu’une faibleaugmentation pour s’établir à 5,40 dollars américains par million de BTU(mmbtu) en juillet.

« Les perturbations potentielles des réserves de pétrole brut ont continuéde faire les manchettes en juillet, l’affaire Yukos en Russie exacerbant lescraintes de menaces pesant sur la production dans les habituels points chaudsde la planète que sont le Moyen-Orient, le Nigeria et le Venezuela, apoursuivi M. Sweet. A la lumière de la grande incertitude qui pèse sur lesconditions des marchés, nous avons revu nos prévisions à la hausse pour lecours du repère américain WTI du pétrole brut qui devrait s’établir à unemoyenne annuelle de 38 dollars américain le baril en 2004 et à 32 dollarsaméricains le baril en 2005. »

Le sous-indice des métaux et minéraux a également augmenté en juillet,bondissant de 3 pour cent pour s’établir à 141,9 (1993 = 100). Lesous-indice a connu une hausse de 26,9 pour cent par rapport à l’an dernier.

Parmi les métaux et minéraux, les gains ont été particulièrement robustespour le nickel au cours du mois, les cours augmentant de 10,3 pour cent pours’établir à une moyenne de 6,81 dollars américains la livre. Au cours des 12mois écoulés, le cours du métal a bondi de 70 pour cent.

Le cours du cuivre a également progressé en juillet, réalisant uneaugmentation de 5 pour cent pour se fixer à une moyenne de 1,28 dollarsaméricains la livre. Ce fort mouvement à la hausse n’a toutefois pas permis decontrebalancer la chute de près de 10 pour cent que le métal avait enregistréeau cours du mois précédent. Profitant d’une réduction de la production enChine et des signes de redressement dans l’industrie de l’aérospatiale, unimportant consommateur d’aluminium, les cours de l’aluminium ont aussiprogressé de 1,6 pour cent en juillet.

« Des conditions économiques généralement saines et une robuste demande enChine et aux Etats-Unis, combinées à des niveaux de stocks généralement peuélevés, devraient faire en sorte que les cours des métaux se maintiennent àdes niveaux relativement élevés pendant le reste de l’année », a précisé M.Sweet.

    <<    Indice des prix des marchandises de BMO Groupe financier en juillet 2004    -------------------------------------------------------------------------                         Niveau de juillet 2004  Variation en % par rapport à                          (1993=100)     Un mois        Un an                                                   plus tôt       plus tôt    -------------------------------------------------------------------------    Toutes les marchandises        161,6              1,9           26,5    -------------------------------------------------------------------------    Pétrole et gaz                 259,8              3,7           28,6    -------------------------------------------------------------------------    Métaux et minéraux             141,9              3,0           26,9    -------------------------------------------------------------------------    Produits forestiers            126,1              0,5           27,3    -------------------------------------------------------------------------    Agriculture                     97,4             -6,0            6,7    -------------------------------------------------------------------------    >>

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Banque de Montréal
http://www.bmo.com/francais/index.html

Commentaires