Le sommet de la FAO aura bien lieu en Italie, mais pas à Rome

Rome (Italie), 3 septembre 2001 – Par crainte d’une répétition des violences survenues à Gênes, le sommet de l’ONU sur l’alimentation prévu cet automne n’aura pas lieu à Rome, mais ailleurs en Italie, a annoncé lundi la présidence du Conseil italien.

L’Organisation pour l’alimentation et l’agriculture (FAO, Food and Agriculture Organization), l’agence spécialisée de l’ONU dont le siège mondial se trouve à Rome, souhaitait initialement tenir son sommet dans la capitale italienne.

Les autorités italiennes s’y refusaient par crainte d’assister aux mêmes manifestations anti-mondialisation et aux mêmes violences que celles survenues à Gênes, en juillet, à l’occasion du sommet du G8 (les sept pays les plus industrialisés, plus la Russie). Elles avaient même proposé que le sommet ait lieu en Afrique.

Finalement, un compromis a été trouvé lundi lors d’un déjeuner qui a réuni le président du Conseil italien, Silvio Berlusconi, son ministre des Affaires étrangères et le directeur général de la FAO, Jacques Diouf. « Cette rencontre a été pleinement satisfaisante », a déclaré aux journalistes Paolo Bonaiuti, porte-parole de M. Berlusconi. « L’idée, c’est que le sommet n’aura pas lieu à Rome, mais ailleurs en Italie. »

Le lieu retenu en Italie pour ce sommet sera choisi dans les prochains jours par une commission composée de représentants de la FAO et des ministères italiens des Affaires étrangères et de l’Intérieur.

A la sortie de son déjeuner de travail à la résidence privée de M. Berlusconi, M. Diouf n’a fait aucun commentaire aux journalistes. Le directeur général de la FAO devait donner une conférence de presse en fin d’après-midi.

Source : AP

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Organisation des nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO)

http://www.fao.org

Commentaires