Le sous-indice des prix agricoles a encore augmenté en novembre

Montréal (Québec), 8 décembre 2004 – Bien qu’il ait légèrement baissé en novembre,l’indice des prix des marchandises de BMO Groupe financier a atteint sontroisième plus haut niveau jamais enregistré. Après avoir atteint un sommetsans précédent en octobre, l’indice a fléchi de 2,8 % pour s’établir à 164,1 (1993=100).

« Les marchés des marchandises continuent de bénéficier d’une vigoureusereprise qui s’est amorcée vers le milieu de 2002 et qui est imputable à demeilleures perspectives économiques en Amérique du Nord et à l’étranger, àl’essor de la construction résidentielle et à la diminution générale desstocks, a indiqué Earl Sweet, économiste en chef adjoint de BMO Groupefinancier. Durant cette période, l’indice des prix des marchandises a grimpéde 64 %.

« Selon nos prévisions, la majorité des prix des marchandises devraitconnaître une accalmie après avoir atteint un point d’ébullition dernièrement,bien que la faiblesse des stocks des métaux de base et de pétrole brut devraitcontribuer à maintenir les prix à des niveaux relativement élevés. »

Le sous-indice des prix agricoles a encore augmenté, en novembre, et cette progression est uniquement attribuable à la hausse du prix du blé. Cegain a fait grimper l’indice à 4,7 % au-dessus de son niveau de l’an dernier.« Bien que l’on s’attende à ce que les prix demeurent fermes au cours desprochains mois, la perspective d’un accroissement de la production mondiale deblé laisse présager un affaiblissement des prix en 2005 », a expliqué M. Sweet.

Le sous-indice du pétrole et du gaz s’est replié de 6,5 % en novembre,mais en raison de sa forte tendance haussière enregistrée en 2004, il demeureprès de 44 % plus élevé qu’il y a un an. Ce repli est en grande partieattribuable à l’orientation en baisse des prix du pétrole alors que les stocksde brut aux Etats-Unis se sont reconstitués et atteignent aujourd’hui unniveau plus rassurant soutenu par un raffermissement des importations. Malgréque les stocks de mazout domestique demeurent bas pour cette période del’année, le début de saison de chauffage relativement doux a atténué lescraintes de pénurie durant l’hiver. Les prix du gaz naturel ont égalementbaissé parallèlement à ceux des produits à base de pétrole concurrents et enraison de niveaux de stocks relativement élevés.

« Le fait que les prix du gaz naturel n’aient pas diminué plus rapidement en dépit du niveau élevé des stocks et d’un début de saison dechauffage relativement doux reflète les craintes du marché que la productionnord-américaine ne pourra suffire à combler la croissance de la demandepotentielle pour le combustible, a souligné M. Sweet.

Le sous-indice des métaux et des minéraux a enregistré des gainsrécemment, alors que les marchés ont continué à bénéficier d’une fortedemande, de la faiblesse des stocks, et de la dépréciation du dollaraméricain. « Les prix des métaux et des minéraux ont grimpé de 20 % en moyennepar rapport à l’an dernier, le cuivre étant en tête de peloton, a précisé M.Sweet. Comme on s’attend à ce que les conditions économiques mondialesdemeurent bonnes, la faiblesse de la croissance des approvisionnements etcelle du dollar américain devraient soutenir les prix pendant plusieurs moisencore. »

Le sous-indice des produits forestiers a enregistré un léger recul,reflétant en grande partie les tendances compensatrices entre les prix desproduits du bois et ceux des pâtes et papiers. La correction à la baisse duprix du bois d’oeuvre et de la plupart des autres produits s’est poursuivie,après que ceux-ci aient atteint des niveaux records, plus tôt cette année,tandis que le prix des pâtes et papiers s’est stabilisé ou, dans le cas dupapier journal, a légèrement augmenté.

« Le ralentissement prévu dans le secteur de la construction résidentielledevrait maintenir le prix des produits forestiers à un niveau modéré, alorsqu’une croissance économique soutenue et un contrôle des approvisionnementsdevraient améliorer les perspectives pour les prix des pâtes et papiers aucours de l’année à venir », a indiqué M. Sweet.

          Indice des prix des marchandises de BMO Groupe financier,                                novembre 2004    ————————————————————————-                             Niveau de                Variation en pour cent                            novembre 2004                 par rapport à                       (1993 = 100)       un mois         un an                                                    plus tôt        plus tôt    ————————————————————————-    Ensemble des     marchandises               164,1                 -2,8            22,5    ————————————————————————-    Pétrole et gaz              285,7                 -6,5            43,6    ————————————————————————-    Métaux et minéraux          149,7                  1,4            20,3    ————————————————————————-    Produits forestiers         110,9                 -0,9             4,2    ————————————————————————-    Agriculture                 109,1                  4,8             4,7    ————————————————————————-

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Banque de Montréal
http://www.bmo.com/francais/index.html

Commentaires