Le sous-indice des prix agricoles en baisse en février

Montréal (Québec), 9 mars 2005 – L’indice des prix des marchandises de BMOGroupe financier a atteint un nouveau record en février, enregistrant unehausse de 2,5 pour cent au cours du mois pour s’établir à 171.0 (1993 = 100). L’ensemble des marchandises, à l’exception del’agriculture, a contribué à cette augmentation qui contribue de découlerprincipalement de la robustesse de la demande et du resserrement des réserves.

« La puissante reprise qu’ont connu les marchés des marchandises depuis lemilieu de 2002 a été alimentée par une forte demande en Chine, dans d’autresrégions d’Asie, et aux Etats-Unis, et par la baisse générale des stocks demarchandises », a déclaré Earl Sweet, économiste en chef adjoint de BMO Groupefinancier.

M. Sweet a précisé que bien que la forte tendance haussière qu’ont suiviles prix des marchandises au cours des deux dernières années devraits’essouffler en 2005, le sous-indice de l’ensemble des marchandises devrait semaintenir à son niveau moyen de 2004. En 2006, la croissance modérée del’économie mondiale et l’augmentation de la production de plusieursmarchandises devraient assouplir la plupart des marchés des marchandises etentraîner un fléchissement général des prix.

Le sous-indice des prix agricoles a poursuivi sa tendance à la baisse en février, sous l’effet d’une chute assez marquée des prix du blé et du canola.« Compte tenu de l’abondance prévue des récoltes dans des régions de productionclés du globe et de la réduction prévue des importations de blé en Chine, unepression à la baisse devrait continuer de s’exercer sur les prix au cours del’année », a expliqué M. Sweet.

Le sous-indice du pétrole et du gaz est demeuré généralement stable enfévrier, la hausse des prix du pétrole ayant été contrebalancée par un reculdes prix du gaz naturel. Le prix moyen du pétrole a cependant masqué une forteaugmentation au cours de la seconde moitié de février, alors que le prix deréférence WTI montait en flèche de 46 $ US à 55 $ US le baril. « Cette haussesemble avoir été provoquée en grande partie par des pressions spéculatives,car les données de base comme le niveau des stocks et l’équilibre de l’offreet de la demande auraient normalement dû se traduire par des prix beaucoupplus bas, a poursuivi M. Sweet. Le marché mondial est certainement mieuxapprovisionné que l’an dernier, alors que le prix de référence WTIs’établissait à 34,75 $ US. »

Propulsé par une forte demande en métaux de base, le sous-indice desmétaux et des minéraux a bondi en février; les prix des métaux précieux sontquant à eux demeurés généralement stables. « Au cours des 24 mois écoulés, cesous-indice a crû de près de 40 pour cent, le plomb, le cuivre, le nickel etle zinc ayant réalisé des gains particulièrement importants, signale M. Sweet.Soutenus par une bonne croissance économique mondiale et par une baisse desstocks, les prix des métaux devraient demeurer fermes en 2005. En 2006,l’augmentation de la production des métaux et la poursuite modérée de lacroissance économique mondiale devraient entraîner une baisse modérée desprix. »

Le raffermissement du sous-indice des produits forestiers s’est poursuivipour un troisième mois consécutif, alors que ce secteur connaissait sonmeilleur gain mensuel depuis avril. « Cette augmentation découle principalementdes importantes hausses des prix des produits du bois qui ont continué debénéficier de la forte demande et de la rareté des stocks, a expliqué M. Sweet. Les prix du papier sont demeurés généralement stables, tandis queceux de la pulpe enregistraient une hausse pour la seconde fois en trois mois.

« La perspective d’un ralentissement des mises en chantier pourraitalléger les conditions du marché du bois d’oeuvre et des autres produitsforestiers au cours de la seconde moitié de cette année, a poursuivi M. Sweet.Une croissance économique soutenue et une bonne gestion des stocks devraientcontribuer à soutenir les conditions du marché des pâtes et papier en 2005. »

     Indice des prix des marchandises de BMO Groupe financier, février 2005    ————————————————————————-                                                 Variation en pour cent                   Niveau de février 2005            par rapport à                  (1993 = 100)  un mois plus tôt   un an plus tôt    ————————————————————————-    Ensemble des     marchandises            171,0                  2,5              14,7    ————————————————————————-    Pétrole et gaz           282,6                  0,3              25,9    ————————————————————————-    Métaux et minéraux       154,2                  2,4               8,6    ————————————————————————-    Produits forestiers      127,7                  6,6               9,1    ————————————————————————-    Agriculture               99,7                 -4,2              -5,8    ————————————————————————-

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Banque de Montréal
http://www.bmo.com/francais/index.html

Commentaires