Les allergies alimentaires en forte augmentation

Paris (France), 7 février 2006 – En forte augmentation en France, les allergies alimentaires auraient doublé en quatre ans. Fréquentes chez l’enfant de moins de 15 ans, elles touchent aussi 3% des adultes.

L’allergie alimentaire est une réaction exagérée du système de défense de l’organisme (le système immunitaire) à un composant de l’alimentation (généralement une protéine) qu’il considère à tort comme un intrus. Ces allergies sont plus fréquentes en cas d’antécédents familiaux: le risque est plus important chez les enfants dont les parents sont atteints.

Selon les personnes, les symptômes de l’allergie peuvent être d’intensité variable et se situer à différents niveaux. Les signes gastro-intestinaux se manifestent par des nausées, des vomissements, des crampes, des douleurs abdominales, de la diarrhée. Les signes dermatologiques par de l’urticaire, de l’eczéma, des démangeaisons, des aphtes et un gonflement des lèvres. Les signes respiratoires sont caractérisés par des éternuements, une rhinite, de la toux et de l’asthme.

En forte augmentation, les nouvelles allergies concernent les épices, la moutarde, les condiments, les fruits exotiques, les graines de sésame, de tournesol. Une augmentation inquiétante telle au point que les experts s’inquiètent de l’utilisation croissante de ces aliments comme additifs et auxiliaires de fabrication pas toujours faciles à identifier sur les étiquettes des produits.

Les allergies aux arachides (qui peuvent être consommées sous forme de cacahuètes, de beurre de cacahuète, d’huile, d’additifs) les préoccupent aussi, leurs manifestations étant souvent graves.

Les allergies aux aliments d’origine animale sont généralement les plus fréquentes avant huit ans, alors que chez les adolescents et les adultes on retrouve plus d’allergies aux aliments d’origine végétale. En France, l’oeuf est le premier allergène (34% des allergies), suivi par l’arachide (25%), le lait (8%) et le poisson (5%). Viennent ensuite les crustacés et les mollusques, et les allergènes d’origine végétale: les noix, le blé, les légumineuses (soja, lentilles, fèves), le kiwi, la moutarde.

Une allergie alimentaire peut être grave, voire mortelle: 50 à 80 personnes en meurent chaque année en France. Plus la quantité de l’aliment allergisant ingéré est grande, plus le risque de réaction grave augmente.

Source : AP

Commentaires