Les avantages des structures de retenue d’eau dans les exploitations agricoles

Juin 2006 – Est-ce qu’une augmentation de 50 à 90 p. 100 du rendement des cultures et la capacité de retenir l’eau des pluies printanières sont des objectifs qui vous intéressent? Des scientifiques du gouvernement fédéral ont réussi à créer un système qui permet d’atteindre ces objectifs et qui prévient en même temps le lessivage des terres cultivées.

M. Chin Tan, Ph.D., un chercheur du Centre de recherches sur les cultures abritées et industrielles, situé à Harrow en Ontario, a conçu un système intégré de réservoir et d’irrigation. Ce système capte l’excédent d’eau des champs au moyen d’un procédé de drainage de surface et par canalisations enterrées et il la retient dans un réservoir pour utilisation future. Son utilisation permet d’empêcher les sédiments de s’écouler à l’extérieur des terres agricoles et offre un moyen d’intercepter et de recycler les éléments nutritifs et chimiques des terres lessivées. Pendant les périodes sèches, cette eau (qui contient tous les éléments nutritifs) peut être répandue sur les récoltes par le système de canalisations enterrées, ou par les systèmes existants d’irrigation à pivot central ou au goutte-à-goutte.

« La technique utilisée est très avantageuse pour l’environnement. Nous avons augmenté de 50 p. 100 les récoltes de soja et de tomates, et de 90 p. 100 les récoltes de maïs, mentionne M. Tan. En assurant un bon drainage des sols, ce système fait en sorte que les éléments nutritifs ne sont pas transportés par l’eau, mais plutôt recyclés et redistribués aux cultures pendant les périodes sèches pour en améliorer la croissance. En répandant l’eau au moyen du système de canalisations enterrées, ou des systèmes d’irrigation au goutte-à-goutte, les éléments nutritifs alimentent directement la zone des racines des plantes, là où ils sont nécessaires. »

Grâce à la collaboration des producteurs locaux et de l’organisme de conservation local, M. Tan a été en mesure de mettre ce système à l’essai sur une grande échelle. Les bonnes nouvelles concernant le système de M. Tan se répandent rapidement en Ontario et dans les autres provinces. Selon l’une des principales conclusions, la taille du réservoir dépendra des besoins en eau et de la superficie des terres. Beaucoup de producteurs et de spécialistes de l’Ontario et du Manitoba procèdent actuellement à l’application de ce système dans leur ferme.

Les producteurs qui sont intéressés à mettre en oeuvre le système de M. Tan, ou à élaborer d’autres projets d’utilisation de l’eau, peuvent être admissibles à une aide dans le cadre du Programme national d’approvisionnement en eau (PNAE). Au titre de ce programme, les producteurs et les groupes de producteurs présentant une demande peuvent obtenir un soutien technique et financier qui les aidera à élaborer des projets favorisant la protection ou la création de réseaux d’approvisionnement en eau à des fins agricoles.

En plus du PNAE, les producteurs sont invités à participer au Programme de planification environnementale à la ferme (PPEF). Dans le cadre de ce programme, les producteurs élaborent un plan environnemental de la ferme qui leur permet de déterminer les points forts et les points faibles de leurs activités agricoles sur le plan environnemental, et de recommander des solutions. Après avoir fait approuver leur plan environnemental, les producteurs sont admissibles à une aide au titre du Programme national de gérance agroenvironnementale qui leur permettra d’appliquer les recommandations proposées.

Le Programme national d’approvisionnement en eau offre un soutien technique et financier aux diverses régions agricoles du pays pour les aider à répondre aux besoins quotidiens croissants d’une industrie agricole canadienne très dynamique. Ce programme comporte trois volets :

  • Volet 1 – soutien à l’infrastructure d’approvisionnement en eau à la ferme;
  • Volet 2 – soutien aux systèmes d’approvisionnement en eau à usages multiples;
  • Volet 3 – soutien aux initiatives stratégiques.

Pour plus d’information sur les programmes et les services environnementaux d’Agriculture et Agroalimentaire Canada, visitez les sites Web www.agr.gc.ca/env/h2o, ou composez sans frais le 1 800 667-8567.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Agriculture Canada
http://Aceis.AGR.CA/

Centre de recherches sur les cultures abritées et industrielles
http://res.agr.ca/harrow/

Commentaires