Les Canadiens peuvent bien se nourrir à moindre coût avec les fruits et les légumes

Montréal (Québec), 16 août 2001 – L’Association québécoise de la distribution des fruits et légumes (AQDFL) représentent tous les maillons de la chaîne alimentaire de l’industrie des fruits et légumes : producteurs, grossistes, transformateurs, chaînes-détaillants, etc. L’un de ses objectifs est d’instaurer de nouvelles habitudes alimentaires chez les consommateurs. « Le consommateur peut satisfaire ses papilles dégustatives en substituant les aliments calorifiques et sans valeur par les fruits et légumes » indique Me Carole Fortin, directrice générale de l’AQDFL.

Me Fortin ajoute « Les familles à faible revenu peuvent actuellement trouver de très bons achats. Le marché offre des brocolis, choux-fleurs, cantaloups à 0,99, des haricots à 0,69 la livre et des raisins à 0,99 la livre. Si nous comparons avec certains aliments très populaires, comme tortillas ou croustilles 2,39 $ le paquet, boissons gazeuses 0,99, petits gâteaux 2,99 $, nous constatons que pour les mêmes prix nous obtenons une meilleure alimentation. Il s’agit simplement de bien s’informer et le tour est joué. »

Pour sa part, l’Association s’est engagée comme partenaire principal au Club des petits-déjeuners. Par le biais de ce Club, les membres de l’AQDFL fournissent gratuitement des fruits à des établissements scolaires situés dans des milieux défavorisés. Cette année, 1 000 000 d’élèves ont eu la chance de manger des fruits tous les matins de l’agenda scolaire.

Il reste beaucoup à faire, c’est pourquoi l’AQDFL compte sur l’appui des ministères à l’Education et à la Jeunesse, à la Famille et à l’Enfance ainsi que le ministère à la Santé et aux Services sociaux et, n’hésitons pas à demander aussi l’appui des médias pour promouvoir de nouvelles habitudes alimentaires car il vrai qu’une nutrition inadéquate entraîne non seulement une diminution du pouvoir de concentration et un mauvais rendement scolaire, mais elle est également la cause de plusieurs maladies -cancer, coeur…et beaucoup d’autres.

Commentaires