Les Centroaméricains consomment des OGM sans le savoir, selon des écologistes

San Jose (Costa Rica), 17 février 2005 – Des millions de centroaméricains consomment des produits génétiquement modifiés sans le savoir, faute d’avertissements, a dénoncé une alliance des organisation de défense de l’environnement d’Amérique centrale.

L’étude a été réalisée par l’Alliance centroaméricaine de protection de la biodiversité en analysant des céréales et des produits agricoles dans cinq pays d’Amérique centrale -Guatemala, Salvador, Honduras, Nicaragua et Costa Rica- et en République dominicaine.

Les analyses, validées par le laboratoire américain Genetic ID, établissent que 80% du maïs, du soja et des céréales étudié était génétiquement modifié et que le gène Mong GA21, utilisé par la multinationale américaine Monsanto mais interdit par l’Union européenne, était présent dans le maïs transgénique étudié, d’après les organisations écologistes.

L’Alliance centroaméricaine a par ailleurs appelé le Programme alimentaire mondial (PAM) des Nations unies à retirer une aide alimentaire contenant des OGM et envoyée à des enfants guatémaltèques.

L’Alliance demande également au Honduras, au Guatemala, au Costa Rica et à la République dominicaine de ratifier le protocole de Carthagène sur la biosécurité, accord international obligeant les pays exportateurs d’OGM à fournir des informations sur ces produits et les pays importateurs à en évaluer les risques avant de les autoriser.

Source : AFP

Commentaires