Les consommateurs sont prêts pour un programme d’étiquetage des produits cultivés au Canada

Ottawa (Ontario), 19 juin 2007 – La Fédération canadienne de l’agriculture (FCA), la plus importante organisation agricole du Canada, a publié les résultats d’une étude pancanadienne qui révèle que les consommateurs canadiens appuieraient un programme d’étiquetage en vue d’identifier et de promouvoir les produits cultivés au Canada dans les marchés et sur les tablettes des épiceries. Grâce à du financement accordé par Agriculture et Agroalimentaire Canada, par l’entremise de son Programme pour l’avancement du secteur canadien de l’agriculture et de l’agroalimentaire (PASCAA), la FCA a commandé une étude visant à déterminer si un système d’étiquetage qui identifierait les aliments cultivés au Canada, selon des normes élevées de qualité, de salubrité et de durabilité environnementale, et procurant un revenu équitable aux agriculteurs, intéresserait les consommateurs et influencerait leurs habitudes d’achat.

« Au cours des cinq dernières années, les consommateurs sont devenus de plus en plus sensibilisés à la valeur des achats locaux pour assurer la fraîcheur et la qualité des aliments », affirme Bob Friesen, président de la FCA. « Notre étude démontre qu’il est temps de passer à la prochaine étape, soit un système d’étiquetage qui aide les Canadiens à identifier et à choisir des produits canadiens répondant à des normes élevées, et permettant aux agriculteurs canadiens d’obtenir des revenus équitables et durables. »

L’étude de marché a été réalisée en partenariat avec Meyers Norris Penny (MNP) entre août 2006 et février 2007. Douze groupes de consultation se sont réunis dans des centres urbains du Canada et 750 ménages canadiens ont été interrogés par téléphone pour évaluer les attitudes et les perceptions des consommateurs au sujet des aliments qu’ils achètent, et pour déterminer leur intérêt et leur appui éventuel à un programme d’étiquetage des produits cultivés au Canada. Voici quelques-uns des principaux résultats de cette étude :

Si cela pouvait améliorer la viabilité des fermes familiales canadiennes, 95 % des personnes interrogées affirment qu’elles achèteraient des produits canadiens vendus à des prix concurrentiels et de qualité égale ou supérieure à celle des produits agricoles importés.

90 % des répondants estiment que les produits agricoles canadiens devraient toujours être faciles à identifier dans les magasins.

83 % estiment qu’un système d’étiquetage fondé sur trois critères : cultivé au Canada, produit conformément à des normes élevées d’intendance environnementale et de salubrité des aliments, et procurant un revenu équitable aux agriculteurs – est une bonne, voire une très bonne idée.

  • De 46 à 50 % des consommateurs sont prêts à payer une prime pour des fruits, des légumes, de la volaille, du boeuf, du porc et des céréales « labellisés ».
  • 73 % des consommateurs seraient prêts à payer une prime si elle allait aux agriculteurs canadiens.

Pour faire suite à cette étude, la FCA espère examiner comment un système d’étiquetage des produits cultivés au Canada pourrait s’intégrer aux programmes régionaux existants, entreprendre des études pilotes et chercher des partenaires pour faire avancer l’idée d’un label pour les produits cultivés au Canada, améliorer les communications entre les agriculteurs et les consommateurs et offrir des aliments salubres et de qualité aux Canadiens.

« Depuis des années, nous faisons d’importants efforts pour assurer le marquage des produits canadiens sur les marchés étrangers un peu partout dans le monde, et avons bâti une réputation internationale selon laquelle les produits canadiens sont salubres et de bonne qualité. Le moment est venu de commencer ce marquage ici au Canada, » a déclaré M. Friesen.

Lisez l’étude de marché sur le site web de la FCA

C’est avec plaisir qu’Agriculture et Agroalimentaire Canada (AAC) participe à la préparation de ce rapport. En collaboration avec des partenaires du secteur, AAC s’engage à sensibiliser davantage les Canadiennes et les Canadiens à l’importance de l’industrie agricole et agroalimentaire du pays. Les opinions exprimées dans ce document sont celles de la Fédération canadienne de l’agriculture et non pas nécessairement celles d’AAC.

Fondée en 1935 afin de donner une seule voix unifiée aux agriculteurs canadiens, la Fédération canadienne de l’agriculture (FCA) est le plus important organisme agricole au pays. On trouve, parmi ses membres, des organismes agricoles provinciaux et des groupements nationaux et interprovinciaux de producteurs spécialisés. Par l’entremise de ses membres, la Fédération représente plus de 200 000 agriculteurs canadiens et familles canadiennes d’agriculteurs, d’un océan à l’autre.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Agriculture Canada
http://Aceis.AGR.CA/

Fédération Canadienne de l’agriculture
http://www.cfa-fca.ca/

Commentaires