Les fermes canadiennes devront prendre le virage vert

Québec (Québec), 6 décembre 2001 (Reuters) – Les fermes canadiennes d’un océan à l’autre devront prendre le virage vert d’ici 2005 sous la pression des marchés et l’influence de leurs pairs, a affirmé jeudi le ministre canadien de l’Agriculture, Lyle Vanclief.

« Mon objectif est que chaque ferme canadienne ait un plan (de respect) environnemental d’ici 2005 », a déclaré le ministre lors d’un discours devant l’Union des producteurs agricoles.

Le ministre venait de participer à l’annonce d’un premier programme volontaire de certification environnementale des fermes, qui sera adopté par plus de 75 fermes au Québec.

Ces certifications, qui respectent les critères ISO (International Standard Organization) 14 001, imposent entre autres des normes pour respecter l’environnement, favoriser la récupération et limiter l’utilisation d’engrais et de pesticides.

Le ministre Vanclief a indiqué que de telles certifications environnementales ne pourraient être imposées aux agriculteurs canadiens, mais a ajouté que diverses pressions pourraient jouer en faveur d’un plus grand respect de l’environnement.

« Je crois que l’influence des pairs aura un effet en bout de ligne. »

Les producteurs agricoles canadiens subissent les foudres des groupes écologistes qui souhaitent faire respecter davantage la sécurité alimentaire et bannir les organismes génétiquement modifiés (OGM).

Source : Reuters

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Agriculture Canada

http://Aceis.AGR.CA/

Union des producteurs agricoles (UPA)

http://www.upa.qc.ca/

Commentaires