Les prix des marchandises agricoles en hausse en octobre

Montréal (Québec), 10 novembre 2004 – L’indice des prix des marchandises de BMOGroupe financier a fait son gain le plus important en 20 mois en octobre,bondissant de 6,6 % par rapport au mois précédant et s’établissant à 168,9(1993 – 100).

La forte hausse des prix de l’énergie a propulsé l’indice des prix del’ensemble des marchandises de BMO à un niveau record; après avoir atteint sonrecord précédent en mai dernier, l’indice avait perdu de la vitesse cesderniers temps. Les hausses des prix de divers métaux et produits agricolesont également contribué à cette progression, mais elles ont été relativementmoins fortes. Quant aux produits forestiers, la plupart d’entre eux ont évoluédans le sens contraire à la tendance générale et ont baissé en octobre.

« L’indice des prix des marchandises de BMO a progressé de 69 % depuis sonplancher de juillet 2002, a déclaré Earl Sweet, économiste en chef adjoint deBMO Groupe financier. Au cours de cette période, les marchés des marchandisesont effectué un remarquable redressement, favorisé par l’amélioration desperspectives économiques en Amérique du Nord et ailleurs dans le monde, parl’essor de la construction résidentielle et par des stocks de marchandisesgénéralement à la baisse, a poursuivi M. Sweet. En retour, la hausse des prixdes marchandises a soutenu l’excédent au compte courant du Canada et favoriséla brusque appréciation de la valeur du dollar canadien. »

« Nous prévoyons que la plupart des prix des marchandises vont ralentirleur progression par rapport à leur récent point d’ébullition, bien qu’ilsubsiste un certain risque d’une hausse des prix de l’énergie », a ajouté M.Sweet.

Après la hausse de septembre, qui faisait suite à cinq mois consécutifs de déclin, le sous-indice des prix agricoles a encore progressé de 1,4 % en octobre. Avec cette progression, due uniquement à un gain de 4,8 % des prix dublé, l’indice se retrouve environ 5 % au-dessus de son niveau de l’an dernier.Bien que l’on s’attende à ce que le sous-indice se maintienne près de sonniveau actuel au cours des prochains mois, car le bas niveau des stocksmondiaux devrait soutenir les prix, les récoltes abondantes prévues danscertaines régions clés ont accru la probabilité d’une baisse des prix en 2005.

Le sous-indice du pétrole et du gaz a inscrit sa plus forte augmentationen plus de 30 mois, en raison des brusques hausses des prix de ces deuxproduits. A un certain moment au cours du mois, le prix du West TexasIntermediate a dépassé 55 $US le baril – conséquence des préoccupationssoulevées par les faibles marges de la capacité globale inutilisée. Les prixdu gaz naturel ont augmenté parallèlement à ceux du pétrole, malgré le faitque les stocks souterrains ont atteint un niveau record à la fin du mois.

Cependant, même si la production dans le golfe du Mexique demeure à unniveau inférieur à la normale, les stocks de brut aux Etats-Unis ont augmentéplus que prévu au cours de la deuxième moitié du mois. « Cela a permisd’atténuer les craintes concernant les approvisionnements, tout en favorisantle recul des prix du pétrole qui avaient récemment atteint un sommet », aexpliqué M. Sweet.

Le sous-indice des prix forestiers a chuté de 9,7 % en octobre, soit laplus forte baisse mensuelle en plus de 11 ans et la deuxième baisse mensuellede suite. Après avoir passé pas mal de temps dans les hauteurs plus tôt cetteannée, les prix des produits du bois ont nettement diminué ces deux derniersmois, le marché s’étant détendu.

Du côté des pâtes et papiers, les prix de plusieurs catégories de papierécriture – y compris le papier journal – ont encore augmenté, mais celui de lapâte commerciale a diminué en raison du niveau élevé des stocks. « Leralentissement prévu dans le secteur de la construction résidentielle devraitfaire reculer les prix des produits du bois, tandis que ceux des pâtes etpapiers sont prévus à la hausse pour l’année qui vient », a ajouté M. Sweet.

Le sous-indice des métaux et minéraux a poursuivi sa progression,inscrivant un gain de 4,5 % au cours du mois. « Ce gain reposait sur une largeassise, les marchés des métaux ayant bénéficié d’une forte demande aux Etats-Unis et en Chine, de stocks à des niveaux historiquement bas et de lafaiblesse persistante du dollar américain, a souligné M. Sweet. Au cours de ladernière année, les prix des métaux et des minéraux ont augmenté d’environ24 %. Comme on s’attend à ce que les conditions économiques mondialesdemeurent bonnes, la faiblesse des approvisionnements et celle du dollaraméricain devraient soutenir les prix pendant plusieurs mois encore. »

     Indice des prix des marchandises de BMO Groupe financier, octobre 2004    ————————————————————————-                                  Niveau           Variation en pour cent                              d’octobre 2004           par rapport à                               (1993 – 100)  un mois plus tôt  un an plus tôt    ————————————————————————-    Ensemble des marchandises      168,9            6,6             28,4    ————————————————————————-    Pétrole et gaz                 305,5           22,4             54,4    ————————————————————————-    Métaux et minéraux             147,7            4,5             23,5    ————————————————————————-    Produits forestiers            112,0           -9,7              6,8    ————————————————————————-    Agriculture                    104,1            1,4              5,1    ————————————————————————-

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Banque de Montréal
http://www.bmo.com/francais/index.html

Commentaires