Les producteurs de l’Île-du-Prince-Édouard reçoivent des fonds afin de réduire les risques pour l’environnement

Charlottetown (Île-du-Prince-Édouard), 18 avril 2006 – Les producteurs agricoles de l’Île-du-Prince-Édouard (Î.-P.-É.) qui souhaitent adopter des pratiques plus écologiques à la ferme ont maintenant accès à une nouvelle source de financement dans le cadre du Programme de gérance de l’agriculture (Canada-Î.-P.-É.). Grâce à ce programme, 4,72 millions de fonds fédéraux-provinciaux sont mis à la disposition des intéressés pour plus de 25 pratiques à la ferme qui vont des mesures antiérosion à la réduction des risques liés aux pesticides.

Ce financement a été annoncé aujourd’hui par le premier ministre de l’Île-du-Prince-Édouard, M. Pat Binns, et M. Peter MacKay, ministre des Affaires étrangères et ministre de l’Agence de promotion économique du Canada atlantique, au nom de M. Chuck Strahl, ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire et ministre de la Commission canadienne du blé.

« L’industrie et le gouvernement de l’Île-du-Prince-Édouard ont déjà consenti d’importants investissements dans des projets de conservation à la ferme en vue de protéger la qualité des sols et de l’eau et d’assurer la viabilité des exploitations agricoles, a indiqué M. Binns. Je constate avec plaisir que ce nouveau programme misera sur des réussites qui bénéficient à l’ensemble de la société. »

« La présente annonce relative aux améliorations d’ordre écologique à la ferme témoigne de l’engagement du gouvernement du Canada envers l’environnement, a déclaré le ministre MacKay. L’Île-du-Prince-Édouard est un chef de file dans le domaine des pratiques environnementales, 75 p. 100 des exploitations agricoles commerciales dans l’Île ayant déjà dressé un plan environnemental de la ferme. Lorsque les producteurs s’y emploient, ce sont l’eau, le sol, l’air et la biodiversité qui en bénéficient. »

Au titre du Programme de gérance de l’agriculture (Canada-Î.-P.-É.), le gouvernement du Canada accorde une aide financière totalisant 3,38 millions de dollars et la province offre 1,34 million de dollars aux agriculteurs qui établissent un plan environnemental de la ferme. Ces nouveaux fonds aideront les agriculteurs à mettre en oeuvre leur plan environnemental qui vise à réduire les risques pour l’environnement et à tirer profit des débouchés.

Le Programme de gérance de l’agriculture (Canada-Î.-P.-É.) est une nouvelle initiative dans la province. Il s’inspire du Programme de conservation des ressources durables, qui est en place à l’Î.-P.-É. depuis 1999.

Canards Illimités Canada est un important partenaire. Il fournit une somme de 40 000 $ pour l’aménagement des habitats humides à la ferme. « Notre organisme est heureux de participer au Programme de gérance de l’agriculture (Canada-Î.-P.-É.), a déclaré Tom Duffy, directeur des relations gouvernementales de l’organisme pour le Canada atlantique. Nous sommes conscients des liens étroits entre la durabilité environnementale et économique de l’agriculture et la nécessité pour la société d’investir dans les avantages écologiques que procurent les habitats humides. »

Selon Eddy Dykerman, président de la Fédération de l’agriculture de l’Î.-P.-É., qui est chargé d’administrer les plans environnementaux de la ferme dans la province, cette nouvelle source de financement permettra à de nombreux producteurs d’atteindre leurs objectifs environnementaux.

« Grâce à ces fonds, les agriculteurs de l’Île-du-Prince-Édouard seront davantage en mesure de poursuivre la mise en oeuvre de pratiques bénéfiques pour l’environnement, laquelle dépend largement de leur capacité à en assumer les coûts. »

Le Programme de gérance de l’agriculture (Canada-Î.-P.-É.), qui complète le financement du volet Environnement du Cadre stratégique pour l’agriculture dans cette province, sera en vigueur jusqu’en 2008. L’aide financière accordée s’ajoute aux 828 000 $ offerts dans le cadre du Programme de planification environnementale à la ferme (Î.-P.-É.), annoncé en août 2004, et aux 2,3 millions de dollars du Programme national d’approvisionnement en eau (Canada-Î.-P.-É.), annoncé en avril 2004. Grâce au programme annoncé aujourd’hui, les producteurs primaires de l’Île ont accès à des programmes environnementaux et à un ensemble de services dont la valeur s’établit maintenant à 7,85 millions de dollars.

Pour obtenir des renseignements ou des formulaires de demande, communiquez avec le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Aquaculture de l’Î.-P.-É., au (902) 894-0340.

Agriculture et Agroalimentaire Canada (AAC) collabore avec ses partenaires des provinces et de l’industrie afin d’élaborer des programmes et de promouvoir de saines pratiques de gérance à la ferme qui contribuent à assurer un environnement propre et sain pour tous les Canadiens. Pour plus d’information sur les programmes et les services environnementaux d’AAC, consultez le site web.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Agriculture Canada
http://Aceis.AGR.CA/

Commentaires