Les producteurs de pommes de terre de St-Amable crient à l’aide

Québec (Québec), 3 novembre 2006 – Le député des Iles-de-la-Madeleine et porte-parole de l’opposition officielle en matière d’agriculture, de pêcherieset d’alimentation, Maxime Arseneau, et le député de Verchères et porte-parole en matière d’environnement, de faune et de parcs, Stéphane Bergeron, somment le ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, Yvon Vallières, d’agir afin de venir en aide aux producteurs de pommes de terre de Saint-Amable.

«Depuis la mi-août, une trentaine de producteurs sont privés de revenuset subissent une dépréciation notable de la valeur de leur terre en raisond’un parasite qui infeste leur terre. Ce type d’avarie n’est pas couvert parles programmes d’assurance récolte actuels du gouvernement du Canada et duQuébec. Or, le ministre Vallières demeure insensible. Ca fait presque troismois. C’est inacceptable», a déclaré le député des Iles-de-la-Madeleine.

«Qu’est-ce que le ministre Vallières attend pour venir en aide à cesproducteurs qui vivent une situation intenable? Pourquoi n’a-t-il rien annoncéà la suite de sa rencontre la semaine dernière avec son homologue fédéral,Chuck Strahl? Est-ce que le ministre Vallières veut couvrir le fédéral quitourne encore une fois le dos aux agriculteurs du Québec?», a ajouté MaximeArseneau.

«Jusqu’à maintenant, le ministre Yvon Vallières n’attend qu’un signed’ouverture de la part de son homologue fédéral, signe qui ne vientvisiblement pas. Privés de revenu, les producteurs affectés doivent quand mêmevivre et rencontrer leurs obligations. Pendant que la situation se détérioreet que tout le monde semble tergiverser, les producteurs, eux, doiventcontinuer de nourrir leur famille. Il y a urgence d’agir pour ces producteursqui attendent que leur ministre de l’Agriculture du Québec réponde enfin àleurs cris de détresse», a conclu le député de Verchères.

Rappelons que le ver nématode doré a été découvert par l’Agencecanadienne d’inspection des aliments (ACIA) dans une exploitation agricole dela MRC de Lajemmerais, en Montérégie. Sitôt que sa présence a été confirmée,l’ACIA a mis en quarantaine toutes les fermes de la MRC, appliquant desmesures rigoureuses et conformes aux normes scientifiques internationales.Ainsi donc, depuis le 16 août dernier, le ministère de l’Agriculture américaina décrété un embargo sur les expéditions de pommes de terre du Québec auxEtats-Unis. L’embargo a été levé le 16 octobre dernier pour les producteurs del’ensemble du Québec, sauf pour ceux de la zone touchée.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA)
http://www.cfia-acia.agr.ca/

Ministère de l’agriculture des pêcheries et de l’alimentation du Québec (MAPAQ)
http://www.mapaq.gouv.qc.ca

Parti québécois
http://partiquebecois.org/

Commentaires