Les responsables provinciaux-fédéraux continuent leur travail afin de réduire le risque d’ESB

St-John’s (Terre-Neuve), 27 août 2003 – Le gouvernement de Terre-Neuve et du Labrador et l’Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA) ont renforcé leur engagement à poursuivre les efforts continusdestinés à protéger les réserves alimentaires et à réduire le risqued’exposition à l’agent qui pourrait transmettre l’encéphalopathie spongiformebovine (ESB).

Les récentes modifications apportées au Règlement sur les aliments etdrogues et au Règlement sur la santé des animaux classifient les matériels àrisque spécifiés (MRS), en permettant le retrait et en interdisent la vente,l’importation et l’exportation lorsqu’ils sont utilisés dans les alimentsdestinés à la consommation humaine. Ces règlements, en vigueur depuis le 23août 2003, visent les abattoirs provinciaux et les installations detransformation des viandes. Les modifications au Règlement sur la santé desanimaux définissent également les MRS, en exigent le retrait des carcasses eten interdisant l’exportation et l’utilisation dans les aliments destinés à laconsommation humaine.

Les MRS sont des tissus qui contiennent l’agent pouvant transmettre lamaladie lorsqu’ils proviennent de bovins infectés par l’ESB. L’agent infectantse concentre dans les tissus tels que le cerveau et la moelle épinière. Envertu des nouveaux règlements, on définit les MRS comme étant le crâne, lecerveau, les ganglions de Gasser (les nerfs rattachés au cerveau), les yeux,les amygdales, la moelle épinière, les ganglions de la racine dorsale (nerfsrattachés à la moelle épinière) des bovins de 30 mois ou plus (les recherchesscientifiques ont démontré qu’on ne retrouve pas l’agent infectant dans lestissus des bovins de moins de 30 mois) ainsi que l’iléon distal (partie del’intestin grêle) des bovins de tout âge.

On sensibilise actuellement les installations provinciales à cesmodifications apportées aux règlements et on en exige la conformité. Lesresponsables provinciaux effectueront également des inspections afin des’assurer que l’industrie s’y conforme.

Le gouvernement de Terre-Neuve et du Labrador et le gouvernement duCanada sont résolus à prendre des mesures scientifiques pertinentes et promptes au sujet des politiques d’ESB de même qu’à prendre des mesurespréventives destinées à améliorer la santé et la sécurité du public.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA)
http://www.cfia-acia.agr.ca/

Commentaires