Les travailleurs d’Olymel de Vallée-Jonction se prononceront sur les demandes de l’entreprise

Montréal (Québec), 11 janvier 2007 – Les travailleurs de l’usine Olymel à Vallée-Jonction, en Beauce, prendront connaissance, ce dimanche 14 janvier, du contenu des propositions que la direction de la société a soumis à leurs représentants lundi dernier. Afin, disent ses porte-parole, de redresser sasituation financière dans le secteur de l’industrie porcine,Olymel cherche àobtenir d’importantes concessions de la part des travailleurs et menace defermer l’usine si ses demandes étaient refusées.

Mardi, les représentants syndicaux de l’usine beauceronne et ceux del’usine de découpe de Saint-Simon qui négocient de façon regroupée leurconvention collective depuis plusieurs années, se sont réunis pour évaluer lasituation. Les deux comités exécutifs ont convenu de présenter une propositioncommune à leur assemblée générale respective. Le syndicat de Saint-Simontiendra son assemblée le samedi 13 janvier. Les travailleurs deVallée-Jonction, qui devront se prononcer au scrutin secret sur les demandesde concessions d’Olymel, se réuniront le dimanche 14.

Le président de la Fédération du commerce, Jean Lortie, estime quel’approche unilatérale d’Olymel n’a rien pour susciter la confiance chez lestravailleurs. « Le fait que les demandes d’Olymel à l’endroit des travailleursde Vallée-Jonction soient assorties d’une menace de fermeture, sans que lapérennité de l’usine et la qualité des emplois ne soient l’objet de quelquegarantie que ce soit, est un bien mauvais message lancé aux travailleurs et laplus mauvaise façon d’engager le dialogue », déplore-t-il.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Olymel
http://www.flamingo.ca/

Commentaires