Les USA prient l’UE de changer ses règles sur les OGM

Washington (États-Unis), 27 août 2001 – De hauts responsables américains font pression sur l’Union européenne pour que cette dernière abandonne une série de règles, nouvellement établies, portant sur l’étiquetage des aliments contenant des organismes génétiquement modifiés (OGM), rapporte dimanche le Washington Post.

Le journal cite le sous-secrétaire d’Etat Alan Larson, selon lequel les restrictions annoncées le mois dernier par l’UE et portant sur l’étiquetage et la traçabilité des OGM dans la nourriture étaient « sources de problèmes d’un point de vue commercial, et discriminatoires ».

Il a ajouté que la législation européenne obligerait notamment les Américains à apposer une mention spéciale sur l’huile de germe de soja alors que les fromages et les vins européens fabriqués à l’aide d’enzymes issues des biotechnologies en seraient exempts.

« La façon dont tout cela est structuré, à ce stade, soulève des problèmes qui sont du ressort de l’OMC », a déclaré Larson, en se référant à l’Organisation mondiale du commerce.

Larson a ajouté par ailleurs qu’il avait abordé la question avec « tout le monde, chaque ministre du Commerce, de l’Agriculture, de l’Economie européens » avec qui il avait pu être en contact.

Il a souligné en outre qu’un message similaire avait été diffusé par la secrétaire à l’Agriculture, Ann Veneman, et par le haut représentant du Commerce, Robert Zoellick.

Larson a expliqué que Washington faisait pression sur l’UE pour qu’elle modifie la législation avant qu’elle n’entre en vigueur, et que les deux parties se devaient de résoudre rapidement ce problème pour qu’il ne fasse pas obstacle à l’organisation d’une nouvelle session de négociations de l’OMC, prévue avant la fin de l’année.

Source : Reuters

Commentaires