Les UTM sont en hausse

De 1995 à 2006, les unités termiques maïs (UTM) cumulées ont augmenté d’environ 10 % en Abitibi-Témiscamingue et d’environ 5 % en Montérégie, en Mauricie et autour de Québec.

Le réchauffement climatique n’est pas qu’une vague impression. Il touche bel et bien nos régions agricoles. Des données et des résultats d’études dévoilés au Colloque en agroclimatologie du CRAAQ le 9 mars dernier, à Drummondville, viennent le confirmer.

« Le réchauffement climatique est plus important en région périphérique, mais il est variable d’une région à l’autre. Les gains de chaleur se font surtout dans les périodes chaudes, avec un faible allongement de la saison de croissance », a déclaré Patrice Mullier, récemment retraité de la Financière agricole du Québec.

Selon Patrice Mullier, ces gains de chaleur en juin et juillet peuvent être bénéfiques, pourvu que les plantes aient accès à l’humidité nécessaire pour en profiter.

La saison de croissance s’allonge, observe Patrice Mullier. Par contre, selon lui, cela ne se traduit pas nécessairement par des gains en UTM significatifs au printemps et à l’automne.

En réponse à ces changements climatiques, une stratégie intéressante pour les producteurs serait d’utiliser les mêmes hybrides de maïs, qui profiteraient d’un automne plus long pour mieux sécher au champ, afin d’éviter des frais de séchage, suggère Patrice Mullier.

En observant des données remontant à 1968, on constate que c’est à partir de 1995 que débute une nette tendance au réchauffement.

De 1995 à 2006, le cumul des UTM a augmenté approximativement de 9 % en Outaouais, 8 % dans les Laurentides et Lanaudière et de 7 % en Beauce et en Estrie.

Les observations météorologiques des quatre dernières années indiquent que ce réchauffement se poursuit. Une augmentation aussi rapide des températures peut-elle se poursuivre indéfiniment, ou y aura-t-il un jour un renversement de la tendance? C’est la question que tous se posaient au Colloque en agroclimatologie…

à propos de l'auteur

Articles récents de André Dumont

Commentaires