Élimination des pesticides chez les producteurs de l’Ontario

Dorchester (Ontario), le 23 août 2000 – Le ministre de l’Agriculture, de l’Alimentation et des Affaires rurales de l’Ontario Ernie Hardeman a annoncé aujourd’hui un projet de 800 000 $ du programme Un avenir prometteur pour l’agriculture de l’Ontario qui permettra aux agriculteurs ontariens de se débarrasser de leurs pesticides inutilisés et périmés.







Dans le cadre de ce projet, les producteurs pourront remettre gratuitement leurs pesticides périmés ou inutilisables ou ceux qui ne sont plus homologués à des entrepôts certifiés de l’industrie.


« Nous sommes très fiers de lancer cette initiative du programme Un avenir prometteur, qui permettra d’éliminer les risques pour la santé et l’environnement que posent les vieux pesticides accumulés dans les fermes de l’Ontario, a déclaré M. Hardeman. Ce projet illustre parfaitement les objectifs du programme. »

« On doit féliciter l’Institut canadien pour la protection des cultures, l’instigateur de cette initiative grâce à laquelle l’environnement de toutes les régions de la province sera plus propre et plus sécuritaire », a indiqué Dan Newman, ministre de l’Environnement.

Dans le cadre de ce projet, les producteurs pourront remettre gratuitement leurs pesticides périmés ou inutilisables ou ceux qui ne sont plus homologués à des entrepôts certifiés de l’industrie. La collecte aura lieu dans 35 sites du Sud et du Sud-ouest de l’Ontario du 1er au 3 novembre 2000 et dans l’Est et le Nord de l’Ontario en 2001. Un entrepreneur expérimenté recueillera les produits et les éliminera; le programme sera géré par l’Institut canadien pour la protection des cultures (CPIC), une association de l’industrie qui représente les fabricants et les distributeurs de produits antiparasitaires agricoles du Canada.

Le projet est financé à parts égales par le gouvernement de l’Ontario et le CPIC. Un groupe consultatif regroupant plusieurs intervenants participe également au projet, où sont représentés le ministère de l’Agriculture, de l’Alimentation et des Affaires rurales de l’Ontario, le ministère de l’Environnement de l’Ontario, AGCare, des groupes de producteurs, des détaillants et les conseils provinciaux et national du CPIC.

« L’élimination des pesticides périmés présents dans les fermes s’inscrit dans le mandat permanent de l’Institut, qui est de donner la priorité à la gérance et de travailler de façon responsable à protéger la santé humaine et l’environnement, a déclaré Lorne Hepworth, président de l’Institut canadien pour la protection des cultures. Nous n’aurions pas pu mener à bien ce projet d’élimination des pesticides sans le soutien du programme Un avenir prometteur. »

Un avenir prometteur pour l’agriculture en Ontario est un programme doté de 90 millions de dollars étalé sur quatre ans qui vise à protéger l’innocuité et la qualité des produits alimentaires de l’Ontario, à saisir les occasions de mise en marché et d’exportation, à améliorer la qualité de l’eau des régions rurales et à utiliser de façon efficace les richesses hydriques. On peut se renseigner sur le programme en appelant le numéro 1-888-588-4111 ou en visitant le site Internet du ministère de l’Agriculture, de l’Alimentation et
des Affaires rurales de l’Ontario.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Institut pour la protection des cultures (Crop Protection Institute)

http://www.cropro.org

Ministère de l’agriculture, de l’alimentation et des affaires rurales de l’Ontario

http://www.gov.on.ca/OMAFRA/french/

Commentaires