L’importance d’une bonne profondeur de semis de soya

Une bonne profondeur de semis est considérée comme essentielle pour maximiser les rendements de soya. Pour une émergence uniforme en conditions normales, elle devra être maintenue à 3,75 cm (1,5 po), révèle une étude réalisée en 2013-2014 par l’Université Cornell dans l’État de New York. Des profondeurs de 5 cm ou 6 cm (2 po ou 2,5 po) ou moins de 2,5 cm (1 po) peuvent réduire les populations en début de saison. Toutefois, les rendements ne semblent pas affectés par une diminution du nombre de plants.

Sachant que la semence de soya doit imbiber la moitié de son poids en eau pour germer, un semis trop en surface est à risque pour la dessiccation des graines lorsque la pluie se fait attendre ou que le travail de sol est trop agressif. D’un autre côté, un semis de plus de 5 cm (2 po) affecte aussi l’émergence. L’hypocotyl ne réussit pas toujours à se frayer un chemin jusqu’à la surface si la croûte est trop épaisse.

TableauLes résultats présentés au tableau 1 indiquent que sur deux des trois sites, les populations diminuent lorsque la profondeur de semis augmente pendant les deux années de l’étude. Il faut se rappeler que d’excellentes conditions de sol au printemps 2013 et 2014 ont favorisé une émergence rapide et uniforme. La différente tendance pour le site 1 (Cayuga) peut être expliquée par le type de sol (loam limoneux), l’espacement des rangs (30 po), l’absence de travail de sol (semis direct) ou la date de semis (plus hâtive que les autres sites).

Au moment de la récolte, la différence de rendement selon la profondeur de semis n’a pu être décelée que sur la moitié des années sites. Et seul un écart de 4,5 % à 6 % sépare les minimums et maximums pour les sites significatifs. Les producteurs devraient probablement viser une profondeur de 1,5 po à 2 po pour éviter une dessiccation des semences par temps sec et favoriser une croissance de l’hypocotyl suffisante pour briser la croûte.

Source : Université Cornell

à propos de l'auteur

La référence en nouvelles technologies agricoles au Québec.

Fondé en 1918, Le Bulletin des agriculteurs traite des tendances, des innovations et des dernières avancées en matière de cultures, d’élevages et de machinisme agricole dans le but de faire prospérer les entreprises agricoles d’ici.  

Articles récents de Le Bulletin des agriculteurs

Commentaires