L’indice des prix des marchandises agricoles augmente en juin

Montréal (Québec), 19 juillet 2006 – Une brusque correction des prix desmétaux en juin a contribué à faire reculer l’indice des prix des marchandisesde la Direction des études économiques de BMO Groupe financier après deux moisconsécutifs de gains. L’indice a fléchi de 2,4 % au cours du mois pours’établir à 203,7 (1993 = 100), mais il est néanmoins demeuré près de 14 %supérieur au niveau atteint il y a un an.

La baisse de l’indice en juin a été limitée en raison de la hausse desprix des produits agricoles, alors que les prix du pétrole et du gaz et desproduits forestiers n’ont pratiquement pas bougé. La correction des cours desmétaux a presque totalement neutralisé la poussée subite des cours en mai quia propulsé le prix de certains métaux à des sommets inégalés.

Toutefois, un regain de volatilité dans les prix des marchés desmarchandises s’est produit au cours de la première moitié de juillet. « Lestirs d’essai de missiles à plus longue portée en Corée du Nord et l’escaladede la violence au Moyen-Orient ont ébranlé la communauté internationale etpropulsé les prix du pétrole à de nouveaux sommets, a déclaré Earl Sweet,économiste en chef adjoint, BMO Groupe financier. Pour le reste de l’année2006, nous prévoyons que les marchés des marchandises devraient, en général,demeurer dynamiques, bien qu’empreints d’une volatilité accrue. »

Les prix du blé ont fait augmenter, à eux seuls, le sous-indice de l’agriculture de 3,1 % pour le porter à 9,8 % au-delà du niveau enregistré un an plus tôt. « La force du gain est imputable à la crainte de sécheresse dansles grandes régions agricoles, dont les Etats-Unis et l’Australie, parexemple, et aux révisions à la baisse des prévisions de récoltes et des stocksmondiaux, a déclaré M. Sweet. Les prix des produits agricoles risquent demonter encore dans les mois à venir si le mauvais temps entraîne un nouveauresserrement de l’offre. »

Le sous-indice du pétrole et du gaz est demeuré sensiblement inchangé enjuin, les prix moyens du pétrole brut et du gaz naturel s’étant maintenus prèsdu niveau atteint en mai. « Le sous-indice a fléchi de 24 % par rapport ausommet atteint en octobre 2005, a expliqué M. Sweet. Cependant, l’accalmie dejuin a cédé le pas à une nouvelle flambée des cours durant la premièrequinzaine de juillet, faisant grimper en flèche, une fois de plus, le prix dupétrole à des niveaux records. »

Dans le marché du gaz naturel nord-américain, la fixation des prix a étémodérée. Cette situation s’explique par le fait que le début de la saison desouragans a été des plus calmes et que, selon certaines prévisionsmétéorologiques, des ouragans sont moins susceptibles de se produire dans legolfe du Mexique où se situe l’infrastructure de production et de distributiondu gaz. Les températures relativement douces que nous avons connues jusqu’iciont aussi contribué à réduire la demande de gaz naturel pour la productiond’énergie en raison d’une utilisation moindre des climatiseurs.

Le sous-indice des métaux et des minéraux a enregistré une fortecorrection à la baisse après avoir connu une hausse frénétique en mai quiavait propulsé les cours à des niveaux records. Le sous-indice a fléchi deprès de 10 % en juin, après dix mois consécutifs de gains. La baisse des prixest alimentée par la crainte que la hausse des taux d’intérêt freine lacroissance économique mondiale et augmente l’attrait pour le dollar américainau détriment de l’or, a indiqué M. Sweet. Néanmoins, la faiblesse des stocksde métaux industriels, la croissance limitée de la production et la fortedemande soutenue pour ces produits devraient maintenir les prix à des niveauxélevés d’ici à la fin de l’année. »

Le sous-indice des produits forestiers a maintenu la tendancestationnaire constatée depuis le début de l’année, avec une légère baisse de0,6 % enregistrée en juin. Les mouvements des composantes du sous-indice ontété mixtes. La tendance à la hausse des prix de la pâte commerciale s’estmaintenue, tandis que les prix du papier n’ont pas évolué et que ceux desrésineux et des panneaux structuraux ont fléchi. En perspective, lesous-indice devrait afficher une hausse saisonnière à court terme avantd’amorcer une tendance légèrement à la baisse plus tard cette année et sepoursuivre en 2007.

« Début juillet, les négociateurs canadiens et américains ont paraphé letexte définitif de l’entente sur le bois d’oeuvre annoncée en avril, a indiquéM. Sweet. Toutefois, l’entente d’une durée de sept ans est loin de fairel’unanimité. En effet, de plus en plus de voix s’élèvent au Canada contrecette entente, ce qui pourrait empêcher le gouvernement d’obtenir l’appuinécessaire. »

    Indice des prix des marchandises de BMO Groupe financier en juin 2006    ————————————————————————-                                               Variation en pourcentage                    Niveau de juin 2006              par rapport à                      (1993 égal 100)     un mois plus tôt    un an plus tôt    ————————————————————————-    Toutes les     marchandises           203,7               -2,4               13,9    ————————————————————————-    Pétrole et gaz          350,2                0,2                7,9    ————————————————————————-    Métaux et minéraux      236,6               -9,7               50,2    ————————————————————————-    Produits forestiers     121,1               -0,6                2,5    ————————————————————————-    Agriculture             116,8                3,1                9,8    ————————————————————————-

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Banque de Montréal
http://www.bmo.com/francais/index.html

Commentaires