L’indice des prix des marchandises agricoles en hausse en juin

Montréal (Québec), 13 juillet 2005 – L’indice des prix des marchandises de BMO Groupe financier a connu une hausse de 4,7 pour cent en juin pour s’établir à 178,6 (1993=100), récupérant plus de la moitié du déclin enregistré en avril et en mai. Tous les groupes de marchandises, à l’exception des produits forestiers, ont contribué à ce regain.

« Les marchés de marchandises ont surtout été alimentés par la montée desprix du brut et du gaz naturel, mais les produits agricoles et les métaux clésont également contribué à cette hausse », a affirmé Kenrick Jordan, économisteen chef de BMO Groupe financier.

Bien qu’on ne s’attende pas à ce que la forte reprise que les prix desmarchandises ont connu au cours des deux dernières années se maintienne pourle reste de l’année 2005, la plupart des marchés devraient demeurer vigoureuxet faire en sorte que l’indice des prix des marchandises se maintienne près deson niveau moyen de 2004. « Pour l’ensemble des marchés, on s’attend à unrendement mixte, la solidité des métaux et de l’énergie, et certains gainsdans le marché des pâtes et papier venant contrebalancer le déclin du bois etdes produits agricoles, a précisé M. Jordan. En 2006, une croissanceéconomique mondiale modérée et l’augmentation de la production de diversesmarchandises devraient assouplir les marchés et contribuer à une baissegénérale des prix. »

Le sous-indice des prix agricoles a profité des gains réalisés par l’ensemble de ses composantes et affiché une avance de 4,4 pour cent en juin alors que la température s’avérait préoccupante dans certaines des principales régions productrices. Les mauvaises conditions météorologiques qui ont sévidans certaines régions des Etats-Unis, du sud de l’Europe et de l’Australieont attisé les craintes de rendement affaibli, contribuant à une forteremontée des prix du grain et des oléagineux. « La production mondialedépassant la demande pour la récolte de 2004-05, les stocks ont augmentésubstantiellement par rapport à la consommation, ce qui devrait faire baisserles prix au cours de la prochaine année », a indiqué M. Jordan.

En juin, le sous-indice du pétrole et du gaz a annulé la plus grandepartie du déclin prononcé enregistré le mois précédent, bondissant de 10,4pour cent pour s’établir à un niveau de 29,6 pour cent supérieur à celui del’an dernier.

« Bien que les prix du brut et du gaz naturel aient tous deux augmenté enjuin, c’est le pétrole qui a principalement contribué à la hausse du sous-indice de l’énergie le mois dernier, a précisé M. Jordan. Depuis la fin dejuin, les prix du brut et du gaz naturel ont continué de progresser alors quedes problèmes de raffinage et les tempêtes tropicales qui ont balayé le golfdu Mexique perturbaient les réserves, mettant en doute la capacité de répondreà la demande hivernale de combustibles ».

Après avoir accusé un recul pendant deux mois consécutifs, le sous-indicedes métaux et des minéraux a réalisé un mince gain de 0,6 pour cent alimentépar la hausse des prix de l’or et du cuivre. « On s’attend généralement à ceque les prix diminuent au cours de la prochaine année, a affirmé M. Jordan.Toutefois, le faible niveau actuel des stocks devrait faire en sorte que lesprix demeurent relativement élevés pendant le reste de l’année 2005 ».

Le sous-indice des produits forestiers a affiché un recul pour lequatrième mois consécutif, l’abondance des réserves contribuant à assouplirdavantage les soldes de marché. « La faiblesse du sous-indice estprincipalement attribuable au marché des pâtes et papier, la pâte commercialepoursuivant son recul, explique M. Jordan. On s’attend à ce que ce sous-indiceconnaisse une baisse modérée jusqu’à la fin de 2005 et tout au long de 2006,surtout en raison d’une érosion cyclique des conditions de marché des produitsdu bois.

    Indice des prix des marchandises de BMO Groupe financier, juin 2005    ————————————————————————-                   Niveau de juin 2005   Variation en pour cent par rapport à                (1993 = 100)   un mois plus tôt    un an plus tôt    ————————————————————————-    Ensemble des     marchandises           178,6                4,7              12,6    ————————————————————————-    Pétrole et gaz          324,6               10,4              29,6    ————————————————————————-    Métaux et minéraux      156,3                0,6              13,4    ————————————————————————-    Produits forestiers     118,2               -0,9              -5,8    ————————————————————————-    Agriculture             106,4                4,4               2,7    ————————————————————————-

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Banque de Montréal
http://www.bmo.com/francais/index.html

Commentaires