L’industrie canadienne des engrais appuie la nouvelle réglementation fédérale

Ottawa (Ontario), 19 mars 2008 – L’industrie canadienne des engrais appuie la nouvelle réglementation fédérale visant à ajouter neuf substances, y compris un certain nombre d’engrais, dans la liste des produits restreints. Ces règlements ont été annoncés par Ressources naturelles Canada.

L’Institut canadien des engrais collabore étroitement avec la Directiondes explosifs de Ressources naturelles Canada afin d’élaborer un nouveaurèglement tout en mettant en oeuvre un code de pratique pour l’industrievisant l’entreposage et la manutention sécuritaire du nitrate d’ammoniac.

« Nous encourageons tous les intervenants du secteur de l’agriculture dese conformer pleinement, bien à l’avance de l’entrée en vigueur des règlementsle 1er juin 2008 » déclare le président de l’ICE, Roger Larson. « La sécuritéest l’affaire de tout le monde. Dans l’ensemble, les fabricants d’engrais seconforment essentiellement depuis un certain nombre d’années au Code depratique volontaire. La réglementation précitée permettra de renforcer notrecode et est conforme aux mesures de sécurité qui ont cours dans d’autrespays. »

Les règlements visent à ajouter, dans la liste des produits restreints,quatre produits utilisés comme engrais ou pour la fabrication des engrais : lenitrate d’ammonium, l’acide nitrique, le nitrate de potassium et le nitrate desodium. Seul le nitrate d’ammonium est utilisé couramment comme engrais auCanada et est visé par la majeure partie des règlements.

Les produits d’engrais azotés comme le nitrate d’ammonium favorisent lacroissance vigoureuse des plantes et permettent aux agriculteurs d’obtenir desrécoltes qui les maintiennent en affaires. Le nitrate d’ammonium est sûrlorsqu’il est correctement manipulé par les fournisseurs et les cultivateurs.Cependant, il s’agit de l’un des nombreux produits que l’on peut utilisercomme ingrédients dans les explosifs illégaux. L’industrie des engrais,Ressources naturelles Canada et la GRC ont mis en oeuvre un code de pratiquevisant l’entreposage, le transport et la vente en toute sécurité du nitrated’ammonium depuis plus de deux ans.

L’ICE et les détaillants de produits agricoles ont distribué des milliersde copies d’une brochure et d’une affiche visant à renseigner les intervenantssur l’entreposage, le transport et la vente en toute sécurité du nitrated’ammonium dans le cadre du programme « Protégeons notre pays ». Ce programmeencourage fortement tous ceux qui manipulent le nitrate d’ammonium de mettreen place des mesures de sécurité, de tenir des dossiers de toutes les ventesde nitrate d’ammonium et d’aviser les responsables de l’application de la loide toute activité suspecte en composant le numéro sans frais et prioritaire dela GRC : 1-800-387-0020.

« Il faut prendre bien soin que le nitrate d’ammonium se retrouve dans lesbonnes mains », affirme Dave Finlayson, directeur exécutif du Conseil de lasécurité en fertilisation (CSF). « Les détaillants connaissent leurs clients,les conditions locales du sol et les produits qu’il faut pour lesexploitations agricoles dans leur secteur. Cette connaissance peut être utilelorsqu’on vend du nitrate d’ammonium, qui revêt une importance particulièrepour les agriculteurs de l’Est du Canada. Ainsi, les détaillants maintiennentdes dossiers sur les ventes de nitrate d’ammonium afin de protéger le public ».

Pour de plus amples renseignements, ou pour télécharger une copie du codeconcernant le nitrate d’ammonium ou la brochure sur le nitrate d’ammonium etde souffre intitulée « Protégeons notre pays », visitez le site Web du Conseil de la sécurité en fertilisation, à l’adresse suivante : www.fssc.ca

L’Institut canadien des engrais est une association industrielle quireprésente les fabricants, les grossistes et les détaillants d’engrais à based’azote, de phosphate, de potasse et de souffre. Nous avons pour missiond’être l’unique porte-parole de l’industrie des engrais au Canada et depromouvoir la responsabilité, la durabilité et la sécurité dans la production,la distribution et l’utilisation des engrais. Notre industrie emploie12 000 Canadiens et sa contribution annuelle à l’économie canadienne sechiffre à 7 milliards de dollars; de plus, nos produits contribuent à fournirdes aliments sains et nutritifs au Canada et partout dans le monde.

Commentaires