L’industrie canadienne des vins et spiritueux fait une percée importante en Europe

Ottawa (Ontario), 16 septembre 2003 – L’accord sur les vins et spiritueux entre le gouvernement du Canada et l’Union européenne (UE) devrait assurer la stabilité des pratiques intérieures canadiennes de commercialisation et de distribution et ouvrir toute grande la porte du marché européen aux produits canadiens.

L’entente a été signée par le ministre du Commerce international, M. Pierre Pettigrew, le ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire, M. Lyle Vanclief, ainsi que le représentant de la Commission européenne chargé de l’agriculture, M. Franz Fischler, et le ministre italien du Commerce extérieur, M. Adolfo Urso, à l’occasion d’une cérémonie qui s’est déroulée chez Inniskillin Wines dans la péninsule de Niagara.

« Cet accord raffermit les relations entre le Canada et l’Union européenne en éliminant les anciens points de friction qui existaient dans le secteur des vins et spiritueux, a déclaré le ministre Pettigrew. Il résout non seulement les différends, mais il solidifie l’accès du Canada au marché de l’Union européenne. »

« Cet accord, qui constitue une victoire pour le Canada ainsi que pour l’Europe, représente par-dessus tout une victoire pour les fabricants et les consommateurs de vins et spiritueux des deux régions qui peuvent désormais s’attendre à des débouchés commerciaux plus nombreux et à un plus grand choix de produits », a ajouté M. Vanclief.

De plus, l’accord simplifie le processus de certification pour l’exportation du vin canadien et protège les indications géographiques des produits canadiens, notamment la vallée de l’Okanagan, la péninsule de Niagara et le whisky canadien.

L’Europe profitera elle aussi de la protection accrue au Canada de ses indications géographiques. L’accord renferme également des dispositions améliorées concernant la transparence des systèmes de distribution des spiritueux au Canada, un avantage important pour l’UE.

Amorcées en novembre 2001, les négociations se sont terminées en avril 2003. Les deux ministres ont reconnu que les provinces et l’industrie ont joué un rôle important lors de la négociation de l’accord, rôle qu’elles continueront de jouer au moment de sa mise en oeuvre, probablement au début de 2004.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Agriculture Canada
http://Aceis.AGR.CA/

Ministère des Affaires étrangères et du Commerce international
http://www.dfait-maeci.gc.ca/

Commentaires