L’OCDE préconise la poursuite de la réforme des échanges agricoles mondiaux

Paris (France), 5 avril 2001 – L’accord sur l’agriculture conclu lors du cycle d’Uruguay (AACU) a eu des effets limités sur le commerce mondial des produits agricoles. Ces derniers restent frappés de droits de douane importants. Les droits consolidés sur les produits agricoles dépassent en moyenne 40 %, contre 4 % sur les produits manufacturés. Les structures tarifaires en vigueur dans bon nombre de pays de l’OCDE sont complexes. Les niveaux de soutien des prix demeurent élevés, surtout dans le cas de produits sensibles, tels que le riz, le lait et le sucre, et cela malgré les engagements de réduction qui ont été pris.

Les négociations relatives aux échanges agricoles actuellement engagées à l’OMC offrent une occasion de faire avancer la réforme des politiques agricoles. L’OCDE examine en profondeur, dans une série de rapports, les raisons pour lesquelles les progrès accomplis jusqu’ici sont aussi modiques et suggère un certain nombre de domaines qui appellent une poursuite des réformes. Ces rapports seront présentés aux médias le 10 avril 2001, à 11h45, au siège de l’Organisation des Nations Unies à Genève (salle 1).

Les distorsions des échanges agricoles ont un lourd coût économique, pour les pays développés comme pour les pays en développement. Au cours des vingt dernières années, les pays en développement sont certes parvenus à accroître leur part des marchés industriels mais leur part des marchés agricoles n’a pratiquement pas changé, en raison pour beaucoup des politiques protectionnistes des pays de l’OCDE.

Les rapports de l’OCDE passent en revue toute une série de questions, depuis l’impact potentiel de l’élimination totale des subventions à l’exportation jusqu’aux liens entre la production agricole, la sécurité des aliments, la qualité de l’environnement et l’emploi en milieu rural – ce qu’il est convenu d’appeler la multifonctionnalité de l’agriculture.

Les rapports suivants sont disponibles sur le site web de l’OCDE :

  • Analyse des crédits à l’exportation agricole bénéficiant d’un soutien public
  • Une analyse prospective des subventions à l’exportation pour le secteur agricole
  • Découplage : une vue d’ensemble du concept
  • L’Accord du cycle d’Uruguay sur l’agriculture : les préoccupations des économies émergentes et des pays en transition

Un site spécial contenant les rapports d’information présentés à Genève sera disponible à partir du 10 avril à http://www.oecd.org/agr/news/geneva01.htm.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE)

http://www.oecd.org/

Commentaires