L’OCDE prévoit une embellie sur les marchés agricoles pour les prochaines années

Paris (France), 4 juillet 2002 – Les marchés agricoles mondiaux ont mis du temps à se relever de l’effondrement des prix qui a marqué la seconde moitié des années 90. Cette chute brutale s’est produite sous l’effet de l’atonie de la demande et des
échanges, elle-même due au fléchissement général de la croissance économique
mondiale ainsi qu’au maintien du niveau élevé des dépenses publiques
consacrées au soutien à l’agriculture. Néanmoins, selon les Perspectives agricoles de l’OCDE 2002-2007, les prix mondiaux des produits agricoles, actuellement bas, devraient amorcer une remontée progressive au fur et à mesure du redressement de l’activité en fin d’année et en 2003.

Selon le rapport, les marchés mondiaux des produits agricoles vont
connaître une reprise d’ici à 2007. Pour l’essentiel, cette embellie
proviendra d’une croissance de la demande et des importations dans les pays
en développement rapide n’appartenant pas à la zone de l’OCDE. Les échanges
de produits animaux et d’aliments du bétail continueront de se développer
plus rapidement que ceux des céréales destinées à la consommation humaine.
Quant à l’expansion des productions végétales, elle tiendra davantage aux
gains de rendement et de productivité qu’à l’extension des surfaces
cultivées.

Le rapport sur les Perspectives agricoles, dont la publication est
prévue le 16 juillet, propose une série complète de projections sur cinq ans
pour tous les secteurs de l’agriculture. Il contient par ailleurs deux
sections spéciales, l’une sur l’agriculture de la Russie, et l’autre sur la

sécurité des approvisionnements alimentaires des pays en développement.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE)

http://www.oecd.org/

Commentaires