L’OMS place la « grippe du poulet » sous surveillance active

Paris (France), 25 avril 2003 – Le virus de l’actuelle peste aviaire, également appelée « grippe du poulet », qui a emporté un vétérinaire aux Pays-Bas où la maladie sévit parmi les élevages de volailles, est désormais placé sous surveillance active sur recommandations de l’Organisation Mondiale de la santé (OMS).

L’OMS a en effet recommandé de renforcer la surveillance et le diagnostic du virus influenza aviaire H7N7 chez les humains et les animaux susceptibles d’être infectés (incluant poulets, dindes et cochons) dans les pays où ce virus a été initialement détecté.

L’épidémie de peste aviaire qui frappe de plein fouet les Pays-Bas, s’est propagée à des élevages en Belgique.

Ces recommandations, prises par précaution et conformément au plan pré-établi pour répondre à un éventuel risque de pandémie grippale, font franchir un pallier au dispositif de surveillance de cette souche de virus de grippe.

Le réseau mondial de surveillance OMS de la grippe est actuellement en train de préparer un test de détection du virus H7N7 qui sera prêt à l’usage dans trois semaines. Par mesure de précaution, le réseau s’est également mis à travailler au développement d’un vaccin contre ce virus H7N7, indique également l’OMS dont les recommandations ont été mises en ligne sur son site.

Source : AFP

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Organisation mondiale de la santé (OMS)
http://www.who.int/

Commentaires