Marché des grains: 2015, année à oublier

La dernière semaine s’est terminée à l’image de 2015, c’est-à-dire en se teintant de rouge pour la plupart des céréales. Si la tendance négative n’a pas dominé toute l’année, elle s’est accélérée dans les derniers mois. L’année 2015 a en effet été marquée par une abondance des céréales sur les marchés mondiaux. Elle a été particulièrement difficile pour le blé et le soya alors que le maïs a subi des pertes moins importantes.

Le prix du maïs et du soya ont nettement reculé en 2e partie de 2015. Les marchés ont accusé le coup en raison des récoltes records de soya enregistrées aux États-Unis, au Brésil et en Argentine. Elles ont aussi été très abondantes pour le maïs, ainsi que pour le blé dans certaines régions du globe. Le renforcement du dollar américain s’est aussi fait sentir sur la demande des denrées américaines. Cette dernière tendance pourrait bien demeurer alors que certaines économies souffrent d’un ralentissement économique, comme c’est le cas en Chine et au Canada.

Des analystes s’attendent tout de même à un raffermissement des prix pour 2016, surtout pour le blé. La céréale a tellement reculé qu’elle ne pourrait que prendre du mieux. Le soya sera aussi à surveiller avec le ralentissement de la demande chinoise. Le gouvernement chinois a en effet mis en place des mesures pour favoriser l’achat de denrées locales en raison de l’augmentation des réserves sur son sol, particulièrement au niveau du maïs.

Pour la dernière semaine de 2015, les quelques investisseurs présents sur les marchés ont surveillé les conditions météo au Brésil qui varient entre inondations et sécheresse. Une amélioration des prévisions ont tempéré les inquiétudes pour le soya qui a perdu du terrain à Chicago. Les pertes se sont creusées avec l’annonce d’exportations moitié moins importantes que prévu aux États-Unis. Le maïs a suivi la même courbe que le soya. Le blé a par contre profité du temps doux dans le Midwest américain qui fait craindre des pertes sur les récoltes à l’arrivé du gel hivernal.

Le boisseau de soya pour mars a reculé de 1% à 8,6450 $US le 31 décembre, contre 8,7300 $US le 24 décembre. En un an, le soya a chuté de 15,5%. Il avait clôturé l’année 2014 à 10,2350 $US.

Le boisseau de maïs pour mars a terminé jeudi à 3,5875 $US, contre 3,6450 $US une semaine plus tôt, pour un recul de 1,6%. En 2014, le maïs avait terminé l’année à 3,9700 $US, pour une perte en un an de 9,6%.

Le boisseau de blé pour mars a fini la dernière semaine de 2015 à 4,7000 $US, contre 4,6750 $US il y a une semaine pour un gain de 0,5%. Le blé est la céréale qui a accusé les plus importantes pertes en 2015 à Chicago avec une chute de 20,3% de sa valeur.

à propos de l'auteur

Journaliste

Céline Normandin

Céline Normandin est journaliste spécialisée en agriculture et économie. Elle collabore également au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires