Ligne de temps

Marché des grains : le soya malmené avec l’entrée en vigueur des tarifs chinois

Après de multiples spéculations sur une entente ou non entre les États-Unis et la Chine, les droits douaniers de parts et d’autres sont entrés en vigueur le 6 juillet sur une multitude de produits. Le soya a effectué un ultime plongeon le jeudi 5 juillet en anticipation après une journée de congé pour la fête nationale des Américains, avant de remonter sur une prise de profit ce vendredi.

Au terme de la semaine, le sentiment est plutôt mitigé sur les marchés. Plusieurs se disent que les tarifs sont désormais chose faites et que cela met un terme aux rumeurs. D’un autre côté, la suite demeure inconnue quant à l’impact des tarifs sur les produits agricoles, principalement le soya. Comment réagira la Chine qui achète le tiers de sa consommation aux États-Unis? Surtout qu’avec la baisse du dollar et le recul de la fève, le soya américain affiche un pris plus concurrentiel par rapport au soya brésilien. C’est ce qui explique la chute du soya qui a reculé à 8,53 $US, soit son niveau le plus bas depuis neuf ans, pour les contrats à terme de novembre. Les contrats à terme pour juillet ont pris la même direction en atteignant leur niveau le plus bas depuis mars 2009. EN tout, le soya a perdu 20% de sa valeur depuis la fin mai.

La bisbille entre les deux géants économiques n’a pas empêché la Chine d’afficher des achats pour la dernière semaine, selon les données du département américain de l’Agriculture. En tout, les ventes ont totalisé 1,02 million de tonnes contre des estimations se situant entre 400 000 à 900 000 tonnes

Le maïs a été malmené par les soubresauts du soya mais s’en tire aussi avec une hausse pour la semaine. La chaleur caniculaire dans le Midwest avive les craintes de problèmes avec la pollinisation du maïs, ce qui affecterait le rendement attendu. Les ventes hebdomadaires ont déçu en arrivant sous les prévisions. Le blé a aussi affiché des gains à la suite de retards dans la récolte de blé d’hiver. La céréale s’en est bien tirée en général puisqu’elle ne se trouve pas dans la cible des produits ciblés par les tarifs.

Le boisseau de soya pour novembre a gagné 1,7% à 8,9450 $US contre 8,8000 $US vendredi dernier, le premier gain hebdomadaire depuis plusieurs semaines.

Le boisseau de maïs pour décembre a terminé vendredi sur une hausse de 0,5% à 3,7300 $US  contre 3,7125 $US vendredi dernier.

Le boisseau de blé pour septembre a fini la semaine sur un bond de 2,8% à 5,1525 $US contre 5,0125 $US dollars.

 

Sources: AFP, Reuters

à propos de l'auteur

Journaliste

Céline Normandin est journaliste spécialisée en agriculture et économie. Elle collabore également au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires