Ligne de temps

Marché des grains: turbulences météo et commerciales

Les principaux grains reculent toujours face aux sommets affichés en mai. De trop bonnes perspectives pour les récoltes en raison de la météo favorable aux États-Unis et la crainte de voir s’évanouir des débouchés pour les marchés ont plombé les prix durant la semaine.

Il se pourrait en effet que les prévisions de rendement soient rehaussées par le département de l’Agriculture américain (USDA) qui doit dévoiler ses prochaines estimations le 11 juin. La croissance se déroule en effet sans anicroche aux États-Unis et la qualité des cultures est très bonne jusqu’à maintenant. Le blé est l’exception pour le moment. Les rendements affichés au Kansas ne sont pas très bons et reflètent les impacts du temps sec sur la céréale dans le sud des États-Unis. Des conditions difficiles ailleurs chez les pays producteurs de blé a permis de limiter les pertes sur les marchés dans la dernière semaine.

Les négociations difficiles avec la Chine et les partenaires de l’ALENA font aussi craindre des problèmes pour le maïs et le soya américains. Ces marchés sont cruciaux pour écouler les grains et l’ajout de tarifs douaniers par le Mexique pourrait encore compliquer les choses.

Le boisseau de blé pour juillet a glissé de 0,6% à 5,2000 $US comparativement à 5,2325 $US vendredi dernier.

Le boisseau de maïs pour juillet perdu 3,5% à 3,7775 $US contre 3,9150 $US une semaine plus tôt.

Le boisseau de soya est celui qui a subi le plus de pertes en retombant sous la barre des 10$US à 9,6925 $US par rapport à 10,2125 dollars il y a une semaine, en raison d’une perte de 5,1%.

à propos de l'auteur

Journaliste

Céline Normandin est journaliste spécialisée en agriculture et économie. Elle collabore également au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires