Marchés des grains: La pression à la baisse persiste

La baisse des ventes à l’étranger et de meilleures conditions météo dans les pays producteurs de grains ont eu raison une fois de plus cette semaine du maïs et du soya qui ont décliné sur les marchés. Le blé a réussi à s’en sortir avec un léger gain mais les inquiétudes sur les cultures en Europe s’estompent un peu, ce qui pourrait sonner la fin de la remontée de la céréale.

La force du dollar américain est toutefois l’élément qui a eu le plus d’impacts sur le cours des grains. Les chiffres sur le chômage aux États-Unis ont démontré une nette amélioration de l’emploi. Le dollar a grimpé de plus d’un pour cent en réaction, ce qui a diminué l’attrait des grains américains sur les marchés internationaux. À cela s’est ajouté des chiffres en deçà des attentes pour les ventes de céréales à l’étranger. Elles ont été très décevantes pour le soya et guère mieux pour le maïs.

La pression sur les grains pourrait s’accentuer cette semaine avec le dévoilement des chiffres du département américain de l’Agriculture sur l’offre de matières premières. Plusieurs analystes s’attendent à un relèvement ses prévisions, ce qui ne ferait rien pour améliorer l’attrait des grains américains sur les marchés.

La pression sur les cultures au Brésil s’est par ailleurs estompée. La pluie qui se faisait attendre est arrivée alors que les semis battent leur plein. Les producteurs de la mer Noire font face de leur côté à du temps sec qui pourrait les inciter à diminuer leurs surfaces semées en blé. Les analystes se préparent déjà à cette éventualité. En Australie, c’est la mousson qui inquiète à l’approche des récoltes, surtout que le phénomène climatique El Nino pourrait venir brouiller les cartes.

Le boisseau de maïs pour décembre a atteint son niveau le plus bas en presque deux mois. Il a terminé vendredi à 3,7300 $US contre 3,8225 $US pour la semaine précédente, pour un recul de 2,42%. (+0,24%). Le boisseau de soya pour janvier a reculé de 2,1% à 8,6725 $US, contre 8,8575 $US. Le boisseau de blé pour décembre a affiché un très léger gain de 0,2% à 5,2325 $US contre 5,2200 $US.

à propos de l'auteur

Journaliste

Céline Normandin

Céline Normandin est journaliste spécialisée en agriculture et économie. Elle collabore également au Bulletin des agriculteurs.

Articles récents de Céline Normandin

Commentaires